Concours vidéo

David Forge sera membre du jury du concours « Je filme le métier qui me plait »


Communication agricole le 09/01/2019 à 15:15
(©David Forge)

(©David Forge)

David Forge, agriyoutubeur reconnu du milieu agricole, fera partie du jury de la catégorie "Agriculture et Territoires" de la 12ème édition du concours "Je filme le métier qui me plait", un concours de vidéos destiné aux jeunes. Il nous livre ses motivations et ses conseils.

Agri Mutuel : Comment avez-vous entendu parler du concours « Je filme le métier qui me plait » ?

David Forge : « A vrai dire je n’avais pas vraiment entendu parler de cet événement qui en est pourtant à sa 12ème édition, étonnant alors que ma démarche d’explication de mon métier sur les réseaux a beaucoup de points communs avec ce concours. Ce sont les organisateurs du concours qui ont fait le lien avec mes activités et qui m’ont contacté pour m’expliquer précisément ce jeu-concours. »

AM : En quoi trouvez-vous que ce concours puisse être intéressant pour des jeunes intéressés par le milieu agricole ?

DF : « Les jeunes s’intéressent beaucoup aux réseaux sociaux et aux vidéos, nombreux sont ceux qui sont séduits par mon métier d’agriculteur, je le lis dans les commentaires. De nombreux jeunes fils ou filles d’agriculteur créent leur chaîne YouTube et diffusent du contenu, certains me prennent en exemple. J’ai déjà organisé et sollicité ma communauté pour qu’elle m’envoie ses plus belles vidéos de moisson par exemple. A chaque fois c’est un flot de participants : ils souhaitent se montrer, parler d’eux. »

AM : Quelles sont vos motivations pour participer au jury national du concours ?

DF : « Je suis toujours très curieux de voir les initiatives venant des autres, j’ai ma manière de raconter mon métier avec un angle, un ton, du matériel vidéo… mais j’aime voir les idées des autres. Il y a en chacun de nous un vidéaste, amateur ou expérimenté mais chacun avec sa personnalité, c’est ce qui donne de la valeur à une vidéo. »

AM : Qu’attendez-vous du concours ? Quel impact souhaiteriez-vous qu’il puisse avoir ?

DF : « Avant tout je souhaite que le concours encourage et initie les futurs acteurs de notre monde économique et social au partage et à la transmission des savoir-faire par les médias sociaux. Internet est un incroyable gisement de connaissances, et encore plus demain grâce aux futurs vidéastes. La vidéo permet au monde extérieur de mieux savoir et par conséquent de mieux comprendre une profession. »

AM : Quels conseils apporteriez-vous à des jeunes qui souhaitent s’y inscrire ?

DF : « Dans vos vidéos soyez vous-même, naturel, comme vous êtes sans caméra. Ne pas se prendre pour tel ou tel journaliste, tel youtubeur, vous êtes étudiant, vous vous posez des questions sur un métier, vous voulez apprendre et comprendre, tel est votre état d’esprit et ça doit à mon avis transparaître dans vos vidéos. »

>> Le concours pédagogique « Je Filme le Métier qui me Plaît » a été mis en place pour sensibiliser les jeunes au monde du travail ainsi qu’aux différentes représentations qu’ils ont des métiers. Une catégorie spécifique dédiée aux métiers de l’agriculture a été créée pour la première fois cette année.

Tous les jeunes collégiens, lycéens, étudiants de l’enseignement général, professionnel ou agricole, sont invités à restituer leurs découvertes sous forme d’une vidéo de 3 minutes maximum, ceci sous l’égide d’un enseignant référent, porteur de projet. Le concours est sous le Haut Patronage du Ministère de l’Education Nationale, du Ministère du Travail et du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

Pour plus d’informations sur le concours : www.jefilmelemetierquimeplait.tv