Utilitaire électrique

Cargo 500 : le véhicule zéro émission à petit prix pour circuler dans la ferme


TNC le 29/03/2021 à 06:05
La benne du triporteur Scot-e embarque jusqu'à 500 kg de charge et ses ridelles se rabattent pour passer en version plateau. (©Scot-e)

La benne du triporteur Scot-e embarque jusqu'à 500 kg de charge et ses ridelles se rabattent pour passer en version plateau. (©Scot-e)

Scot-e importe les triporteurs électriques roumains dont la capacité de charge de 500 kg dans la benne devrait permettre de travailler sur la ferme sans trop de contrainte. Pour 2 190 € (prix de lancement), l'agriculteur bénéficie d'un engin roulant jusqu'à 45 km/h sur 35 à 50 km d'autonomie. Détails.

Dans la catégorie « véhicules propres », Scot-e importe désormais ces drôles de bêtes baptisées triporteurs. Certes plus courant dans les pays asiatiques, il s’agit là d’un engin à trois roues, proche de la mobylette, mais pourvu d’un moteur 100 % électrique. Zéro émission : l’argument est de taille, ce qui devrait permettre aux engins tout droit débarqués de Roumanie de trouver des acheteurs dans l’hexagone. Outre l’agriculture, le véhicule devrait intéresser les maraîchers, les campings voire même les entrepôts de logistique.

Après en avoir été lui-même utilisateur sur son élevage de chevaux installé à Clairefontaine, Paul Schotsmans, fondateur de l’entreprise, a décidé de représenter la marque en France. Convaincu que ce genre d’outil a sa place dans de nombreuses fermes, l’exploitant s’est lancé. Les premiers retours terrain confirment sa décision puisqu’en à peine deux mois, une quarantaine d’engins s’est déjà écoulée.

Jusqu’à 50 km d’autonomie pour une charge de 8 à 10 h

Côté technique, autant dire que le véhicule est un poids plume. Il pèse 135 kg sans les batteries et la conception est relativement simple. Cinq batteries de 12 V alimente le moteur et offre une autonomie de 35 à 50 km selon les conditions d’utilisation. La distance paraît suffisante pour assurer les déplacements sur la ferme et éviter d’utiliser du carburant. En termes de vitesse, le bolide atteint 45 km/h quand il est lancé à plein régime. Une fois la journée terminée, mieux vaut ne pas oublier de raccorder la machine à une prise secteur classique de 220 V pour alimenter le chargeur. Temps de charge annoncé : entre 8 et 10 h.

À souligner la benne installé à l’arrière, qui permet de transporter jusqu’à 500 kg de matériel. Idéal pour ravitailler les abreuvoirs ou pour effectuer le tour de surveillance des pivots d’irrigation par exemple. Les ridelles rabattables transforment la caisse en plateau lorsqu’elles sont repliées. Le distributeur annonce jusqu’à 3 t de capacité de remorquage donc la remorque de 500 kg ne devrait pas poser problème.

2 190 euros hors taxes

Question transmission, le conducteur profite de trois vitesses avant et d’une marche arrière, ce qui facilite les manœuvres. Et si l’adhérence n’est pas suffisante, il suffit d’actionner le blocage de différentiel pour aussitôt réduire le patinage des deux roues motrices.

Le plus surprenant reste le prix de vente de la machine. Pour se procurer un triporteur Scot-e, il faudra débourser 2 190 euros H.T.. A ce prix-là, le constructeur offre un an de garantie mais attention, pour le moment, impossible de circuler sur la voie publique avec la machine. Celle-ci est encore en cours d’homologation et l’importateur espère l’obtenir d’ici le mois prochain. Enfin, pour ceux qui souhaite tenter l’aventure du 100 % électrique, il vous suffit de contacter le revendeur pour valider la commande. Rendez-vous à Larchant en Seine-et-Marne pour retirer l’équipement ou livraison par transporteur moyennant la prise en charge des frais.