Pulvérisation

Berthoud teste le spot spraying sur des exploitations européennes


TNC le 18/03/2020 à 07:41
Berthoud teste le spot spraying en conditions réelles sur l'exploitation de José Godineau. (©Berthoud)

Berthoud teste le spot spraying en conditions réelles sur l'exploitation de José Godineau. (©Berthoud)

Berthoud continue son travail de recherche visant à offrir aux agriculteurs des pulvérisateurs capables de pulvériser entre 50 et 90 % de produits en moins. Objectif : enrichir le partenariat entre la marque et les deux start-ups Carbon Bee et Bilberry.

Berthoud accompagne les agriculteurs pour répondre aux enjeux environnementaux et sociétaux. Objectif : réduire la quantité de produits phytopharmaceutiques épandus. Le bureau d’études axe donc ses travaux de recherches vers les technologies permettant de répondre à ces attentes.

Lire aussi : Exel industries anticipe une année « sans croissance »

Au Sima 2019, le constructeur de pulvérisateurs avait présenté ses partenariats avec deux start-ups utilisant le deep learning au service de l’agriculture. Deux ans plus tôt, la marque dévoilait son Spraytronic pour pulvériser par pulsation. En clair, le débit de chaque buse est capable de varier de 70 % sans que la vitesse de travail ne change et surtout à pression constante.

Le Spot spraying pour réduire de 50 à 90 % la quantité d’intrants

L’entreprise va encore plus loin en termes d’agriculture de précision, d’intelligence artificielle, d’électronique, de robotisation et de détection des plantes à traiter, tels que ceux développés par Carbon Bee et Bilberry. La technologie de spot spraying permet de réduire de 50 à 90 % la quantité d’intrants pulvérisée (en fonction de l’état de la parcelle et du type de culture). De quoi gagner en précision et en efficacité tout en réduisant les coûts et l’impact écologique.

En 2020, Berthoud poursuit ses tests avec trois automoteurs de série. Les engins travaillent en situation en Europe. L’objectif est d’offrir rapidement une solution fiable pour aider les agriculteurs dans leur travail.