Info firme

7,8 millions d’euros de chiffre d’affaires : + 12 % pour Bednar en 2019 !


TNC le 23/06/2020 à 07:42
Jan Bednár dirige la société Bednar et vient de passer la barre des 2 milliards de couronnes tchèques de chiffre d'affaires. (©Bednar)

Jan Bednár dirige la société Bednar et vient de passer la barre des 2 milliards de couronnes tchèques de chiffre d'affaires. (©Bednar)

Bednar continue son petit bonhomme de chemin et annonce un chiffre d'affaires en hausse de 12 % en 2019. Le constructeur tchèque se concentre plutôt sur la qualité du service que les chiffres pour convaincre les agriculteurs du sérieux de la marque. L'une des seules de l'Europe de l'Est à avoir percé en France.

Dans son bilan annuel, Bednar a annoncé la progression de son chiffre d’affaires de + 12 % en 2019. Selon le dirigeant Jan Bednár, « c’est la première fois que le chiffre d’affaires de l’entreprise dépasse la barre des 2,1 milliards de couronnes tchèques, soit 7,8 millions d’euros. »

À lire aussi : 12 000 m² : l’usine Bednar a presque doublé pour absorber la demande croissante

Selon lui, « inutile de courir après les chiffres, mieux vaut se concentrer sur la qualité du service pour montrer aux agriculteurs le sérieux de la marque. Cela influence plus l’activité quotidienne de la société. En arrivant chez Strom Export (ancien nom de Bednar), l’entreprise ne produisait pas vraiment. Quelques ventes en Allemagne et en Hongrie, en plus de la République Tchèque, ce qui représentait à peine 5 % du CA actuel. Une quinzaine de personnes travaillaient et nous ne profitions pas des installations d’aujourd’hui ! », souligne t-il.

À l’Est, des agriculteurs aussi exigeants

En 2019, l’homme a rencontré nombre de ses clients, principalement tchèques. Ils m’ont interrogé sur les ventes de l’année. Beaucoup d’agriculteurs locaux pensent que les fermiers russes et ukrainiens ne recherchent pas de matériel de qualité ! Idées reçues car bien souvent, ils sont a minima au même niveau que les meilleurs fermiers tchèques en termes de productions végétales.

Les outils travaillent beaucoup plus que ceux d’Europe centrale, et les conditions de garantie sont très strictes. L’an passé, la situation russe était difficile, nos ventes ont baissé. En Ukraine, la loi portant sur la vente des terres aux agriculteurs est en préparation, ce qui signifie que la majorité de leurs investissements sera dirigée vers l’achat de parcelles. Ils n’auront plus les moyens pour acheter des machines !

Bednar : un des seuls constructeurs de l’Est à être reconnu en France

Cependant, Bednar progresse. C’est sûrement l’un des seuls constructeurs d’Europe de l’Est à réussir en France. Un territoire idéal pour les déchaumeurs à disques de type SwifterDisc. Sans oublier le matériel de semis ! Le semoir Omega occupe la 6e place du podium selon la marque. Pologne, Italie, Autriche, Danemark, Lituanie, Roumanie… les outils jaunes sont un peu partout. Hors Europe, l’Australie, l’Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande jouent un rôle important dans les ventes.

La mission pour 2020 : mettre en place le réseau commercial au Canada, livrer les premières machines aux États-Unis et lancer un importateur au Kazakstan.