Haute-Saône

400 kg de champignons cueillis illégalement, 15 interpellations


AFP le 31/10/2019 à 09:28

Quelque 400 kg de champignons ont été saisis en Haute-Saône et quinze Roumains suspectés d'être liés à un trafic de cèpes ont été interpellés depuis la mi-octobre, a indiqué mercredi le procureur de Vesoul.

Parmi les 15 personnes mises en cause, quatre hommes âgés de 26 à 40 ans et interpellés à Fougerolles (Haute-Saône) seront jugés le 28 janvier devant le tribunal correctionnel de Vesoul pour « cession non autorisée » et « détention en bande organisée de plantes soumises à une protection particulière », a précisé le procureur de la République à Vesoul, Emmanuel Dupic, lors d’une conférence de presse. En Haute-Saône, le code forestier autorise la cueillette de 5 kilos de champignons par personne. « Lorsque l’on dépasse les 10 kg de champignons, on entre dans le délit et la sanction peut aller jusqu’à 3 ans de prison et 45 000 euros d’amende », a souligné le magistrat. Les enquêteurs sont « en train d’identifier le donneur d’ordre » de cette « filière organisée » qui exploite les cueilleurs dans des conditions « précaires », a déclaré Emmanuel Dupic. Il a dénoncé « un commerce de la misère » et évoqué « un problème d’ordre et de salubrité publiques », eu égard aux conditions de vie des cueilleurs qui vivent dans des campements de fortune dans la forêt. Le procureur a estimé qu’entre 50 et 70 personnes gravitaient dans cette filière dans le nord du département, ce qui crée des tensions avec les habituels ramasseurs de champignons. Les 400 kg de champignons saisis, qui étaient revendus 3 euros le kilo par les trafiquants, seront remis à des associations caritatives.