Chicago

Soja, blé et maïs chutent, les récoltes et la guerre commerciale pèsent


AFP le 10/05/2019 à 08:28

Les cours du blé, du maïs et du soja ont nettement reculé jeudi, plongés dans l'incertitude de la guerre commerciale ainsi que des prévisions de production dans d'autres parties du monde.

En Russie, très gros producteur de céréales, le cabinet SovEcon a confirmé ses prévisions de production de blé de 83,4 millions de tonnes pour 2019, ont observé jeudi les analystes de Commerzbank. « Cela mènerait la production quasiment au record atteint il y a deux ans », ont-ils affirmé, de quoi porter un coup à la concurrence venant d’Europe et des États-Unis. Ces analystes ont par ailleurs ajouté que la production mondiale et par effet d’entraînement les stocks mondiaux pourraient en conséquence gonfler, un des éléments que vont observer attentivement les courtiers dans le rapport mensuel sur l’offre et la demande de produits agricoles dans le monde que publiera le ministère de l’agriculture vendredi.

Mais outre ces perspectives sur la production de blé, les cours ont été déprimés par le climat d’incertitudes qui règne sur le sujet du commerce entre Pékin et Washington, à la reprise jeudi de discussions entre les deux parties à Washington. « À minuit une cette nuit, nous nous attendons à voir passer une hausse des tarifs douaniers de 10 % à 25 %» sur plusieurs milliards de dollars de produits importés depuis la Chine, a affirmé Steve Georgy de la maison de courtage Allendale, comme l’avait promis Donald Trump dimanche. Donald Trump, qui a révélé jeudi avoir reçu une « belle lettre » de son homologue chinois Xi Jinping, a toutefois estimé encore « possible » de nouer cette semaine un accord commercial malgré le regain de tensions récent. Mais l’instabilité dans les prises de position américaine entraînait une aversion pour le risque de la part des investisseurs, qui se manifestait également sur les indices boursiers à Wall Street.

Le boisseau de soja pour livraison en juillet, désormais le plus actif, a terminé à 8,1275 dollars, contre 8,2725 dollars mercredi. Le boisseau de blé (environ 25 kg) pour juillet, le plus échangé, a fini à 4,2950 dollars jeudi, contre 4,3900 dollars à la fermeture mercredi. Le boisseau de maïs pour livraison en juillet, également le contrat le plus actif, a clôturé à 3,5325 dollars, contre 3,6425 dollars mercredi.