Euronext

Petit rebond du blé, appel d’offres de l’Égypte


AFP le 05/11/2019 à 17:03

Les prix du blé connaissaient mardi après-midi un petit rebond, après le lancement d'un appel d'offres par l'Égypte pour livraison à la mi-décembre.

Ce rebond intervient après une journée de repli, faute d’éléments nouveaux de nature à soutenir les cours du blé. « C’est d’ailleurs ce repli des cours hier (lundi) qui incite l’Égypte à revenir aujourd’hui aux achats, avec un nouvel appel d’offres pour des livraisons sur la deuxième quinzaine de décembre», a souligné le cabinet Agritel. « Il sera intéressant de voir si la France offre plus d’un bateau, dans un contexte de compétitivité », et de surveiller si l’Argentine est en mesure de remporter son premier contrat de l’année sur cette destination, a ajouté Agritel.

Cet appel d’offres arrive à point nommé, alors que Bruxelles a dévoilé lundi soir des chiffres d’exportations européennes hebdomadaires de blé qui se tassent. « La semaine dernière, les exportations de blé tendre [ont continué] à se calmer », notait le cabinet Inter-Courtage. Avec 293 471 tonnes de blé européen exporté, le rythme est en effet en nette baisse (486 715 tonnes la semaine précédente, pour un objectif hebdomadaire de 527 000 tonnes). Dans le détail, la France atteint, depuis le début de la campagne 2,24 millions de tonnes (+ 60 000 tonnes), mais est quand même dépassée par la Roumanie, à 2,35 Mt.

Peu avant 15 h 30 (14 h 30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre regagnait 0,75 euro sur l’échéance de décembre à 177,50 euros et 0,75 euro également sur celle de mars à 180,50 euros, pour un peu moins de 25 000 lots échangés. La tonne de maïs, elle, était à l’équilibre, regagnant 0,25 euro sur l’échéance de janvier à 164,25 euros et étant inchangée sur l’échéance de mars à 167,50 euros, pour un peu plus de 500 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.