Agroalimentaire

Mars investit 70 millions d’euros en Alsace


AFP le 12/12/2018 à 11:01

Le groupe agroalimentaire américain Mars va investir « plus de 70 millions d'euros » dans son usine d'Haguenau (Bas-Rhin), qui fabrique 90 % de la production européenne de bonbons M&M'S, a annoncé mardi Mars Wrigley Confectionery France.

Cet investissement permettra principalement de supprimer le dioxyde de titane (TiO2), un additif alimentaire controversé, de l’ensemble de ses produits de confiserie d’ici mi-2020. La substance, une poudre permettant par exemple d’intensifier la brillance des bonbons, mais dont les nanoparticules ont des effets méconnus sur la santé, est dans le viseur du gouvernement français qui veut l’interdire dans l’alimentation « d’ici la fin de l’année ». « D’importants efforts de recherche et de développement ont été engagés afin de trouver des solutions de remplacement optimales permettant de garantir la même qualité de produit », explique le groupe dans un communiqué.

Le groupe prévoit également « plusieurs projets industriels » non précisés, de développer « l’activité de l’usine dans la région » et « le renouvellement et le renforcement des équipements existants », est-il indiqué. « Pour plus de 90 % des aménagements prévus, Mars fera appel à des entreprises implantées sur le territoire alsacien », assure le groupe.

Mars emploie 4 200 personnes en France, dont 2 100 en Alsace sur quatre sites de production. Le site de Haguenau, qui emploie 600 personnes, a produit 70 000 tonnes de M&M’S en 2017. Basée dans l’État de Virginie, Mars est une entreprise familiale non cotée, qui a généré en 2017 un chiffre d’affaires de 35 milliards de dollars (31 milliards euros). Elle emploie plus de 115 000 personnes dans 80 pays.