Chicago hebdo

Maïs et blé en baisse avec les inquiétudes sur l’état des cultures


AFP le 16/11/2019 à 16:13

Les prix du maïs et du blé cotés ont reculé ce vendredi 15 novembre 2019 à la Bourse de Chicago, les acteurs du marché s’interrogeant sur l’état des cultures et des récoltes. Ceux du soja ont légèrement progressé.

« Hier, il y a encore eu un record de froid sur une large partie des Grandes Plaines et du Midwest. Une partie du blé d’hiver récemment planté et celui qui a déjà germé pourraient être endommagés, voire pire. Toutefois, aucune perte n’a été rapportée jusqu’à présent », explique Jack Scoville de Price Futures Group.

Quant au maïs, il en reste beaucoup dans les champs américains, et que de plus en plus d’agriculteurs s’inquiètent des températures basses et de la neige qui pourraient compromettre les récoltes.

Le soja a, lui, un peu profité d’un apaisement dans le conflit commercial entre Pékin et Washington alors que la Chine était l’un des principaux débouchés des exportations américaines avant la guerre commerciale. Des responsables américains ont en effet laissé entendre vendredi qu’un accord commercial partiel avec Pékin était tout proche.

Les exportations du soja américain vers la Chine ont lourdement pâti de la guerre commerciale que se livrent les deux premières économies mondiales depuis un an et demi. Les ventes à l’étranger de maïs se sont établies dans la fourchette anticipée par les analystes, à 581 600 tonnes, tout comme celles de blé (283 600 tonnes) et de soja (1,253 million de tonnes, dont 760 500 tonnes vers la Chine), selon un rapport diffusé vendredi matin par le ministère américain de l’Agriculture.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé vendredi à 3,7125 dollars contre 3,7525 dollars jeudi (- 1,20 %). Le boisseau de blé pour livraison en décembre, le plus actif, a fini à 5,0275 dollars contre 5,0775 dollars à la précédente clôture (- 0,98 %). Le boisseau de soja pour livraison en janvier, le plus échangé, s’est établi à 9,1825 dollars contre 9,1675 dollars la veille (+ 0,16 %).

Ça peut vous intéresser : Pourquoi le blé français est aussi compétitif cette année ?