Réchauffement climatique

Les escargotiers à la peine


AFP le 24/06/2022 à 09:04

(©GettyImages)

Les escargotiers français, fragilisés par les aléas climatiques dus au réchauffement de la planète, sont aussi confrontés à une crise de main d'oeuvre, a alerté l'interprofession dans un communiqué jeudi.

« Le maintien du froid tardif et l’arrivée brutale de la chaleur ont entraîné une pousse rapide des herbes, rendant rapidement le ramassage des escargots difficile et réduisant les quantités collectées, notamment dans les pays de ramassage d’Europe centrale et méridionale », comme la Hongrie, la Roumaine, la Pologne ou encore la Turquie, a expliqué l’interprofession.

La filière, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 73 millions d’euros en 2020, a le regard tourné vers le renouvellement de sa main d’œuvre.

« Le contexte inflationniste a accentué les difficultés liées au recrutement de la main-dœuvre de ramassage, structurellement mis à mal par une rémunération insuffisante face à l’augmentation du coût de la vie dans les pays de collecte », expliquent les escargotiers.

Le manque de renouvellement de main d’œuvre dédiée au ramassage de l’escargot étiole « d’année en année » la filière, particulièrement dans les établissements de regroupement des escargots ramassés et de première transformation où « le manque de personnel et la hausse des coûts pénalisent les rendements, affectent la productivité et entraînent à la hausse les coûts de préparation des chairs et des coquilles », ajoute la Fédération des Industries d’Aliments Conservés (Fiac) dont les escargotiers font partie.

La Fiac regroupe 11 entreprises de la filière des escargots qui ont produit en 2020 plus de 2 260 tonnes de produits dont 980 tonnes de conserves, environ 1 360 tonnes d’escargots préparés en coquilles (farcis au beurre) et 80 tonnes de préparations diverses, bouchées et feuilletés à l’escargot.

En France, la filière représente environ 1 500 emplois, dont 400 emplois directs.