Chicago

Le soja recule faute d’avancées concrètes sur les négociations commerciales


AFP le 09/01/2019 à 10:55

Le cours du soja a baissé mardi à Chicago en l'absence d'éléments concrets autour des négociations commerciales en cours entre émissaires chinois et américains à Pékin, faisant reculer aussi le maïs, tandis que le blé a rebondi.

Les discussions entre des hauts fonctionnaires chinois et américains à Pékin pour régler le différend commercial entre les deux pays « se passent très bien », a affirmé le président américain, Donald Trump, mardi sur Twitter. Le milliardaire américain n’a en revanche donné aucun autre détail sur l’état d’avancée de ces tractations, alors que les négociateurs ont planché pour le deuxième jour consécutif dans la capitale chinoise et ont indiqué qu’ils se retrouveraient une nouvelle fois mercredi. « Le marché attend davantage de clarté sur les achats chinois de soja et le résultat des négociations », ont signalé les analystes de CHS Hedging.

Concernant les achats chinois de soja américain, il est pour le moment difficile pour les investisseurs de se faire une opinion sur la volonté ou non de Pékin de relancer ses importations, comme la Chine s’y était engagée en décembre à l’issue d’un G20 en Argentine. Ses achats d’oléagineux américains, massifs en 2017 mais beaucoup plus timides en 2018 en raison de la guerre commerciale, ne font l’objet d’aucune publication officielle du ministère américain de l’sgriculture (USDA) depuis le 21 décembre en raison de la fermeture partielle des administrations américaines, le « shutdown ». « On dispose de peu de nouvelles, les volumes sont donc relativement faibles sur les marchés », a observé Steve Georgy, de la maison de courtage Allendale.

Dans ce contexte, le cours du maïs a suivi à la baisse celui du soja. Le blé a, de son côté, avancé mardi, aidé par les conditions météos américaines. « Le sud de la région des Grandes Plaines subit un temps sec, bien que quelques pluies soient possible vendredi », a affirmé Jack Scoville, de Price Futures Group. De plus, « le marché sent que la demande de blé américain va s’améliorer », a observé le spécialiste, dans la mesure où la production mondiale devrait, selon plusieurs rapports, s’amoindrir cette année.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, contrat le plus échangé, a terminé mardi à 3,8000 dollars contre 3,8225 dollars lundi à la clôture. Le boisseau de blé pour mars, également le plus actif, a fini à 5,1775 dollars contre 5,1675 dollars lundi. Le boisseau de soja pour mars, le contrat le plus échangé, a clôturé à 9,1850 dollars contre 9,2425 dollars la veille.

>> Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur les pages cotations d’Agri Mutuel.