Auditions à la Commission européenne

Le niveau de compétence du candidat désigné pour l’agriculture inquiète


TNC le 03/10/2019 à 17:08
Janusz Wojciechowski, eurodéputé polonais et prétendant au poste de commissaire européen à l'agriculture dans l'équipe d'Ursula von der Leyen, a été auditionné mardi 1er octobre par les eurodéputés de la commission agriculture. (©Parlement européen)

Janusz Wojciechowski, eurodéputé polonais et prétendant au poste de commissaire européen à l'agriculture dans l'équipe d'Ursula von der Leyen, a été auditionné mardi 1er octobre par les eurodéputés de la commission agriculture. (©Parlement européen)

Conformément à la procédure préalable à la validation des commissaires européens, le Polonais Janusz Wojciechowski, prétendant au poste de commissaire européen à l’agriculture, a passé son grand oral devant les eurodéputés, mardi 1er octobre 2019. Sa prestation a été vivement critiquée par des eurodéputés pointant du doigt son « très faible » niveau sur les questions agricoles.

Mardi 1er octobre, et conformément au processus de désignation et validation des membres de la future commission européenne, le Polonais Janusz Wojciechowski a été interrogé par les eurodéputés de la commission de l’agriculture au Parlement européen.

« Pendant son discours d’ouverture, Janusz Wojciechowski a déclaré que l’UE avait besoin « d’une vision à long terme pour l’agriculture européenne », qui s’inspire des stratégies européennes actuelles en matière de climat et d’énergie », explique le Parlement européen dans un communiqué. La première étape consisterait en un « rapport spécial » examinant la véritable situation actuelle sur le terrain. « Il a appelé à un soutien accru aux agriculteurs de l’UE, à une protection environnementale renforcée et à l’amélioration des normes en matière de bien-être animal ».

Les eurodéputés ont surtout questionné le prétendant au poste de commissaire européen à l’agriculture sur sa vision pour la réforme de la Pac. « Les députés ont posé plusieurs questions sur la réforme en cours, la façon de s’assurer qu’elle demeure une véritable politique commune, à la fois pour les agriculteurs et les consommateurs, et sur la façon de la rendre plus écologique. »

En savoir plus : [Analyse] Réforme de la Pac: Stop ou encore ?

Des eurodéputés critiquent un niveau « très faible » sur les questions agricoles

Janusz Wojciechowski s’est affiché « ouvert au débat pour améliorer les propositions législatives sur la réforme de la Pac déjà sur la table ».

Après son audition, l’eurodéputé Luxembourgeois Christophe Hansen a ouvertement critiqué la prestation du candidat dans les colonnes de nos confrères de Ouest-France, pointant du doigt son « très faible » niveau de maîtrise des questions agricoles.

Pendant son audition, le Luxembourgeois lui a ainsi demandé : « Si vous ne pouvez pas gérer vos frais de voyage, comment allez-vous gérer la Pac ? » Cette pique fait référence à l’enquête qui a visé le candidat Polonais concernant des frais de voyage durant son précédent mandat de député européen. Des frais, pour un montant de plus de 10 000 €, que l’office antifraude lui a sommé de rembourser.

La presse belge, de son côté, est cinglante à l’égard du candidat. Le soir titre ainsi : « le candidat polonais passe pour un incompétent ».

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, semble avoir du mal à composer son équipe. L’attribution du portefeuille de l’agriculture au candidat Polonais a posé problème pour le pays de l’Est. Son premier candidat désigné, Krzysztof Szczerski, s’est désisté quand il a appris qu’il hériterait du portefeuille agricole. Janusz Wojciechowski n’est donc que le « deuxième choix » de son pays pour aller siéger à Bruxelles.

Et après ?

Sur la base des recommandations des commissions parlementaires, les eurodéputés décideront le 17 octobre s’ils ont reçu « suffisamment d’informations pour déclarer la procédure d’auditions close ». Si tel est le cas, la plénière se prononcera sur l’approbation ou non de la Commission européenne dans son ensemble le 23 octobre, à Strasbourg.

Ceci dit, la possibilité que Janusz Wojciechowski soit finalement recalée par les eurodéputés n’est pas exclue. Les candidats roumain et hongrois ont été jugés « inaptes » avant même leur audition. Ursula von der Leyen pourrait donc encore inverser les attributions et, finalement, désigner le candidat roumain ou hongrois à l’agriculture.