Aléas climatiques

Le Modef veut créer une caisse mutualiste d’assurance


TNC le 18/07/2019 à 08:46

Suite aux récents orages et à la canicule, le Modef exige l’activation d’urgence des cellules départementales, pour le recensement des dégâts sur les cultures. Le syndicat demande aussi l’activation du Fonds national de gestion des risques en agriculture (FNGRA).

Depuis plusieurs semaines, la France est touchée par la canicule et une succession d’épisodes orageux violents. D’après Météo-France, ces aléas climatiques risquent de se généraliser dans les années à venir, alors que l’on prévoit une hausse des températures de 0,6 à 1,3°C d’ici 2050. C’est pourquoi le Modef demande à ce que les critères d’attribution du FNGRA soient modifiés afin d’intégrer plus d’agriculteurs.

« Le Modef se bat depuis plusieurs années pour la mise en place d’un système basé en priorité sur la solidarité et destiné à protéger en premier lieu les exploitants familiaux. » Il souhaite donc la création d’un régime mutuel d’assurances « aléas climatiques et sanitaires », encadré par l’État et géré par un Conseil d’administration. Cette caisse ferait appel à la solidarité :

  • le financement mettrait à contribution les agriculteurs, l’état, les entreprises agroalimentaires, la grande distribution et les banques à hauteur de 25 % chacun ;
  • les pertes subies seraient indemnisées à 100 %.

« L’objectif de cette caisse est de faire en sorte que les petits et moyens exploitants puissent bénéficier d’indemnisation en cas de sinistre. Compte tenu de la crise agricole à laquelle ils sont confrontés, il est vital d’augmenter de manière sensible les niveaux d’indemnisation. » La caisse mutuelle devrait par ailleurs financer la recherche publique pour la prévention des risques liés aux aléas climatiques. « En revanche, le Modef rejette l’extension du système assurantiel privé pour la Pac post 2020. »