Chicago

Le maïs et le blé dégringolent après une production américaine revue à la hausse


AFP le 13/08/2019 à 10:35

Les cours du maïs et du blé ont lourdement chuté lundi alors que le ministère américain de l'agriculture (USDA) a revu à la hausse la production de ces céréales aux Etats-Unis. Les prix du soja ont aussi reculé.

Dans son rapport mensuel sur les estimations de production mondiale de céréales et d’oléagineux, l’USDA a prévu une récolte de maïs plus importante qu’anticipé pour l’exercice 2019/2020 aux Etats-Unis. Les estimations sont en hausse de 650 000 tonnes, à 353,1 millions de tonnes (Mt), car « le recul des parcelles plantées est compensé par une hausse des rendements », indique le document.

Lire aussi : La production 2019/2020 de maïs américain revue à la hausse

Le rapport prévoit non seulement des récoltes américaines de maïs plus importantes, mais également une baisse des exportations, et donc de plus importants stocks finaux. « Cela a conduit à une forte correction des prix du maïs pour que le marché s’aligne avec l’offre prévisionnelle », a commenté Bill Nelson de Doane Advisory Services.

En ce qui concerne le blé, l’USDA s’attend aux Etats-Unis à une production plus importante qu’estimé le mois dernier, à 53,9 Mt. Et malgré une hausse de l’utilisation intérieure et des exportations, le ministère anticipe un stock croissant à la fin de la saison. La production mondiale de blé est cependant attendue en retrait de 3,4 Mt, à 368 Mt, en raison d’un recul de la production dans l’Union européenne (- 1,3 Mt à 150 Mt), en Russie (- 1,2 Mt à 73 Mt) et au Kazakhstan (- 1 Mt à 13 Mt).

Les récoltes ont souffert « d’un mois de juin sec et chaud » en Europe et d’une « sécheresse durant le printemps»  pour les pays de la Mer Noire, selon le ministère. « Le blé est fortement corrélé au maïs. Si le maïs baisse, il est probable que cela influence le blé », a par ailleurs noté Bill Nelson.

Les prévisions de production 2019-2020 de soja sont elles en baisse, alors que les Etats-Unis s’attendent à un recul des parcelles plantées et tablent sur un repli des moissons de 4,5 Mt, à 100,1 Mt. Mais le chiffre des stocks finaux de l’oléagineux pour la récolte 2018-2019 a été revu à la hausse (de 28,5 Mt à 29,1 Mt), anticipant la réduction de la consommation de la Chine, premier importateur de soja au monde. « Ce n’est pas une surprise, étant donné les tensions entre les deux pays, mais ça a un impact négatif sur les prix », a expliqué Bill Nelson.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé lundi à 3,9275 dollars contre 4,1775 dollars vendredi (- 5,98 %), son niveau le plus bas en trois mois. Le boisseau de blé pour livraison en septembre, le plus actif, a fini à 4,7175 dollars contre 4,9950 dollars à la clôture précédente (- 5,56 %), au plus bas depuis mai. Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, s’est établi à 8,7925 dollars contre 8,9175 dollars vendredi (- 1,40 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.