Bière

Le Français Vivescia va construire une malterie au Mexique


AFP le 04/09/2019 à 10:05

Malteurop, division du groupe coopératif Vivescia et l'un des premiers malteurs mondiaux, a annoncé mardi la construction d'une malterie au Mexique, sa première implantation en Amérique centrale.

La première pierre sera posée fin 2019, pour une mise en service fin 2021. Avec une croissance de la production de bière « de l’ordre de 5 % par an », le Mexique, qui produit actuellement environ 120 millions d’hectolitres dont à peu près un tiers pour pour l’export, est « la zone qui connaît la plus forte croissance », a indiqué à l’AFP Olivier Parent, le directeur général de Malteurop. Si l’investissement, de « plusieurs dizaines de millions d’euros », est « 100 % Malteurop », ce dernier a conclu « un contrat de long terme » avec son partenaire brasseur Heineken, pour lui fournir du malt « sur plusieurs années », une manière de sécuriser son investissement.

« Ce n’est pas simplement la construction d’une malterie sur un nouveau territoire, il s’agit de développer une filière d’approvisionnement en matières premières », souligne Olivier Parent, qui met en avant « des partenariats avec des agriculteurs locaux ». « On a déjà commencé à récolter nos premières tonnes d’orge. On a recruté un agronome mexicain, pour motiver les agriculteurs à passer de céréales qui sont le blé et le maïs à l’orge », explique-t-il. « L’objectif est de pouvoir se fournir en orges locales et de ne pas avoir recours à des importations. »

« Dans le nord du Mexique, il y a un environnement agro-climatique qui est intéressant, parce que ce sont de hauts plateaux, à 2 000 mètres d’altitude. Il fait frais la nuit et c’est tempéré le jour, et donc c’est particulièrement favorable au développement de la culture de l’orge, et le climat fait qu’on peut bénéficier de deux récoltes dans l’année », relève Olivier Parent.

Si le contrat avec Heineken absorbera « une proportion significative » de la capacité de production de 120 000 tonnes de la future usine, une partie de la production sera disponible pour d’autres brasseurs, selon Olivier Parent. Parmi les autres projets de Malteurop figure une extension de capacité de 40 000 tonnes dans son usine espagnole d’Albacete, près de Valence, qui sera inaugurée le 23 septembre.

En France, le groupe entend développer une offre pour les brasseurs artisanaux et également une offre pour fournir du malt bio aux clients qui souhaitent développer ce créneau également en croissance.