Coton Hebdo

Le cours lesté à New York par des ventes américaines en demi-teinte


AFP le 19/04/2019 à 10:48

Le cours du coton échangé à New York a légèrement reculé cette semaine alors que les ventes hebdomadaires à l'étranger de fibre blanche américaine se sont un peu tassées.

Alors que les marchés financiers seront fermés vendredi aux États-Unis à l’occasion des fêtes de Pâques, la livre de coton pour livraison en juillet, désormais la plus échangée, a fini jeudi à 78,27 cents, contre 78,86 cents en fin de semaine dernière à la clôture (- 0,75 %).

Selon un rapport hebdomadaire diffusé jeudi, 238 000 balles de coton ont été commandées lors de la semaine achevée le 11 avril, soit 9 % de moins que la moyenne des quatre semaines précédentes. « On ne peut pas écouler près de 500 000 balles toutes les semaines, comme cela a été le cas au cours des trois semaines précédentes », a toutefois relevé Peter Egli de Plexus Cotton. De plus, a-t-il ajouté, « l’Inde, traditionnellement un pays exportateur, se montre un acheteur important de coton américain ces deux dernières semaines, ce qui signifie que le marché commence à se tendre. » « Le coton américain avait du mal à se vendre en début d’année sur les marchés mondiaux mais les ventes ont récemment commencé à s’améliorer alors que les autres vendeurs peinent à répondre à la demande », a aussi estimé Jack Scoville de Price Futures Group.

Le repli des cours du coton américain est surtout guidé selon Peter Egli par des considérations techniques alors que le contrat de mai arrive bientôt à expiration. Le marché continuait par ailleurs à surveiller les négociations commerciales entre Pékin et Washington. Le porte-parole du ministère chinois du Commerce, Gao Feng, a relevé jeudi qu’il « restait encore beaucoup de travail à accomplir » avant d’aboutir à un accord final permettant d’éventuellement lever les taxes élevées imposées depuis l’été dernier par Pékin sur les importations de plusieurs produits agricoles américains, dont le coton.

Aux États-Unis, le rapport hebdomadaire sur l’avancée des semis a montré lundi que 6 % de la production annuelle de coton avait été plantée au 7 avril, plus ou moins en ligne avec la moyenne des cinq années précédentes. Les conditions météorologiques dans les principales zones de production du coton, du Texas à la côte Atlantique, sont actuellement plutôt favorables. « Certains s’attendent à ce que les agriculteurs américains plantent plus de coton cette année en raison de son prix relativement plus élevé que le maïs ou le riz », a indiqué Jack Scoville. L’indice Cotlook A, moyenne quotidienne des cinq prix du coton les plus faibles sur le marché physique dans les ports d’Orient, a fini à 87,75 dollars les 100 livres mercredi, contre 87,20 dollars le jeudi précédent (+ 0,6 %).