Euronext

Le blé stagne dans l’attente d’un rapport américain


AFP le 29/03/2019 à 13:41

Les prix du blé stagnaient vendredi sur le marché européen, à l'issue d'une semaine fébrile et baissière, dans l'attente d'un rapport américain devant être publié en fin de journée.

En milieu de journée (12h45, soit 11h45 GMT), sur Euronext, la tonne de blé perdait 25 centimes d’euro sur l’échéance de mai à 185,75 euros, ainsi que sue l’échéance de septembre, à 177,75 euros la tonne, pour 4 633 lots échangés. À la même heure, le maïs gagnait 25 centimes d’euro, à 169,50 euros la tonne pour l’échéance de juin, ainsi que sur l’échéance de d’août, à 173,75 euros la tonne, pour un peu plus de 150 lots échangés. Le marché a absorbé les chiffres publiés par le Conseil international des céréales (CIC) qui réunit tous les pays signataires de la convention sur le commerce des céréales, ainsi que le riz et les oléagineux, et a publié ses premières projections et bilans pour 2019-20. En blé, la production mondiale atteint 759 millions de tonnes (735 MT en 2017-18), mais le stock d’entrée baisse à 264 MT (271) et la consommation progresse à 752 MT (742). De fait, le stock de fin de saison est estimé à seulement 270 MT (264).

En maïs, la production progresse aussi, à 1,12 milliard de tonnes (1,114), mais la hausse de consommation, qui atteint 1,162 milliard (1,148), conjuguée à la baisse du stock d’entrée, à 305 MT (338), conduit à une baisse du stock de sortie à 266 MT (305 estimé en 2018-19, 338 en 2017-18 et 365 en 2016-17). La Russie devrait rester le premier exportateur mondial, tout en réduisant les volumes d’exportations selon les graphiques du CIC (@IGCgrains). Le marché physique reflétait la baisse du marché à terme.