Euronext

Le blé stable, dans un marché qui consolide


AFP le 24/10/2019 à 13:41

Les prix du blé restaient fermes, mais n'évoluaient guère, jeudi à la mi-journée, dans un marché qui consolidait, après avoir vu les prix grimper depuis de nombreuses semaines.

« Les prix en Ukraine et en Russie montent toujours », commentait Gautier Maupu, analyste au cabinet Agritel, qui soulignait qu’il y avait « moins de volumes » de marchandises disponibles et rappelait les nombreux appels d’offres qui se sont succédé ces derniers jours. La France a ainsi pu trouver ces derniers jours des débouchés en Algérie et en Égypte. Selon le cabinet Inter-Courtage, l’Algérie a légèrement revu à la baisse ses achats, à 565 000 tonnes, au lieu de 600 000 initialement. La Tunisie a lancé un appel d’offres pour 75 000 tonnes de blé tendre, tandis que la Turquie a lancé un appel d’offres pour 127 500 tonnes de blé dur européen.

Peu avant 13h00 (11h00 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre était inchangée sur l’échéance de décembre à 181 euros et progressait de 25 centimes sur celle de mars à 183,75 euros, pour environ 9 000 lots échangés. La tonne de maïs, elle, reculait de 50 centimes d’euro, tant sur l’échéance de novembre à 163,75 euros, que sur celle de janvier à 168,25 euros, pour environ 300 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.