Euronext

Le blé se stabilise, les acheteurs de retour après la baisse


AFP le 02/07/2019 à 14:01

Les prix du blé se stabilisaient, mardi à la mi-journée, les acheteurs étant de retour, attirés par des prix bas, après une semaine de recul.

Deux importateurs majeurs, l’Égypte et l’Algérie, ont lancé des appels d’offres, a indiqué Arthur Portier, analyste au cabinet Agritel. Il se montrait toutefois sceptique sur le résultat de ces derniers, notamment en Égypte, qui risque de « mettre en lumière la non-compétitivité des blés français » par rapport aux blés russes ou roumains, lesquels ont remporté les derniers appels d’offres. L’Arabie saoudite a quant à elle acheté 730 000 tonnes de blé, dont on ne connaît cependant pas l’origine. Pour ce qui est de la production en Russie, le cabinet Ikar a légèrement révisé à la baisse son estimation pour le blé, à 79,3 millions de tonnes. Sur le plan monétaire, l’euro était stable face au dollar, après sa baisse de la veille. Il se situait autour de 1,13 dollar.

Peu avant 13h00 (11h00 GMT) sur Euronext, la tonne de blé meunier était proche de l’équilibre, reculant de 25 centimes d’euro sur l’échéance de septembre à 178 euros et de 25 centimes également sur l’échéance de décembre à 183,25 euros, pour près de 7.000 lots échangés. Le maïs, faute de nouveaux éléments, suivait cette même tendance. La tonne de maïs était également proche de l’équilibre, progressant de 25 centimes d’euro sur l’échéance d’août à 176,50 euros et reculant de 25 centimes sur l’échéance de novembre à 174,75 euros, pour un peu moins de 800 lots échangés.