Euronext

Le blé rebondit, soutenu par l’euro et un appel d’offres égyptien


AFP le 08/02/2019 à 15:07

Les prix du blé observaient un net rebond, vendredi à la mi-journée, soutenus par la baisse de l'euro et un appel d'offres égyptien, à quelques heures du rapport mensuel du ministère américain de l'agriculture, particulièrement attendu, en l'absence de rapport en janvier pour cause de « shutdown ».

L’euro était en baisse, se rapprochant des 1,13 dollar et, si la tendance devait ne pas s’inverser, il s’agirait de la cinquième séance de baisse consécutive pour la devise européenne. De quoi renforcer une compétitivité déjà avérée pour le blé français, face à ses rivaux de la mer Noire, notamment lors du dernier appel d’offres de l’Égypte, pour lequel trois bateaux français avaient trouvé preneur. Une première depuis un bon moment dans ce marché colossal, chasse gardée des blés russes et de leurs voisins, ces derniers temps.

De quoi exciter les opérateurs, alors que l’Égypte a justement lancé un nouvel appel d’offres jeudi soir. « Le marché est plutôt optimiste à ce que la France fasse de nouvelles affaires », déclarait à propos de cet appel d’offres Antoine Gautier, analyste au cabinet ODA. Le résultat de cet appel d’offres devrait être connu en fin d’après-midi, juste avant la publication du rapport mensuel du ministère américain de l’agriculture. Il s’accompagnera en réalité de nombreuses statistiques, puisqu’un rapport sur les surfaces de cultures d’hiver américaines et un rapport trimestriel sur les stocks sont également attendus.

Peu après midi (11h00 GMT) sur Euronext, la tonne de blé regagnait 1,25 euro sur l’échéance de mars à 203,25 euros et un euro sur celle de mai à 204,25 euros, pour un peu plus de 10 000 lots échangés. La tonne de maïs, elle, était à l’équilibre, regagnant même 50 centimes d’euro sur l’échéance de mars à 176,50 euros et étant inchangée sur le contrat de juin à 179,25 euros, pour près de 300 lots échangés. Sur les ports, le marché de l’orge reste bien terne et a enregistré une très forte baisse cette semaine encore.