Euronext

Le blé européen se stabilise au dessus des 207 euros la tonne


AFP le 14/12/2018 à 16:04

Les prix du blé restaient élevés vendredi en milieu de journée, après une forte progression jeudi due aux perspectives de reprise des exportations américaines et d'éventuelle réduction de celles de blé russe.

Les ventes hebdomadaires de blé américain sont de nouveau ressorties sur un niveau élevé à 742 000 tonnes, soit dans la fourchette haute des attentes des opérateurs, ce qui a conforté les attentes optimistes sur les exportations américaines, a souligné le cabinet ODA.

À 14h40 (12h40 GMT) sur le marché à terme européen Euronext, la tonne de blé était stable à 207,50 euros, ainsi que sur l’échéance de mai à 208,25 euros, avec près de 15 800 lots échangés. Le marché bénéficiait de l’annonce d’une réunion prévue le 21 décembre, entre le ministère de l’agriculture russe et ses principaux exportateurs, ouvrant la voie à des spéculations sur une éventuelle restriction de l’activité export, jusqu’à présent très soutenue en Russie, souligne le cabinet Agritel.

La tonne de maïs était stable également à 177 euros sur l’échéance de janvier, et gagnait 25 centimes sur celle de mars à 179 euros, pour 462 lots échangés. Différentes statistiques entretiennent le sentiment haussier : en Argentine, la Bourse de Buenos Aires vient d’abaisser son estimation de production de blé à 19 millions de tonnes (contre 19,2 millions de tonnes précédemment) du fait de dégâts dus au gel et à la grêle, souligne Inter-courtage. Les statistiques chinoises ont aussi fait état d’une réduction des productions de céréales en Chine cette année, à 257,33 millions de tonnes en maïs (contre 259 millions de tonnes l’an passé), 131,43 millions de tonnes en blé (contre 134,23 millions l’an passé), 212,13 millions de tonnes en riz (contre 212,68 millions). Seule la production de soja progresse à 19,14 millions de tonnes (18,42 millions l’an passé).