Euronext

Le blé et le maïs restent fermes sur le marché européen


AFP le 23/05/2019 à 17:20

Les prix du blé restaient fermes, tout comme ceux du maïs, jeudi en milieu d'après-midi sur le marché européen.

Peu avant 16 h (14 h GMT) sur Euronext, la tonne de blé gagnait 1 euro la tonne à 176 euros sur l’échéance de septembre, et 75 centimes d’euros sur l’échéance de décembre à 179,25 euros, pour près de 18 000 lots échangés. La tonne de maïs, pour sa part, gagnait 25 centimes d’euros sur l’échéance de juin à 162,50 euros et restait stable sur le contrat d’août à 168 euros, pour 430 lots échangés.

Les Philippines ont acheté 45 000 tonnes de blé fourrager australien. La Jordanie relançait un appel d’offre pour 120 000 tonnes de blé.

En Russie, lors de la première réunion de la nouvelle association des exportateurs de céréales, plus étroitement contrôlée par le gouvernement, quelques chiffres ont été publiés, réévaluant les prévisions d’exportations sans actualiser le volume de la récolte. Ainsi, selon Oksana Lut, la vice-ministre de l’agriculture, les exportations de céréales devraient s’élever à 44 millions de tonnes entre juillet 2018 et juillet 2019, dont 37 millions de tonnes de blé. Selon Mme Lut, les revenus d’exportation devraient dépasser 9 milliards de dollars cette année. « Les cours mondiaux ont légèrement baissé, mais nous devrions atteindre 9 milliards, ce qui est bon pour nous » a-t-elle dit. Néanmoins, la prévision de récolte a été maintenue à 118 millions de tonnes pour 2019, dont 75 millions de tonnes de blé, a ajouté Mme Lut, contre 113,25 millions de tonnes l’an passé.