Euronext

Le blé en hausse après un appel d’offres de l’Égypte


AFP le 08/01/2020 à 14:25

Les prix du blé connaissaient une nette progression, mercredi à la mi-journée, au lendemain du lancement par l'Égypte d'un nouvel appel d'offres.

« Ce petit rebond est en partie dû à la fermeté de la bourse de Chicago cette nuit, mais a été un peu au-delà avec la baisse de l’euro face au dollar et avec cet appel d’offres », commentait Damien Vercambre, analyste au cabinet Inter-Courtage.

« Il peut y avoir un peu d’achat en anticipation de l’appel d’offres », soulignait Damien Vercambre, tout en estimant qu’il y a « une petite incertitude sur le fret, avec ce qui se passe actuellement côté iranien ».

« L’Égypte n’est pas l’Iran, mais ce n’est pas loin, est-ce qu’il va y avoir une prime pour certains frets, on verra », ajoutait Damien Vercambre, estimant que cette prime de risque, liée aux tensions que connaît le Moyen-Orient, pourrait concerner tous les exportateurs, quel que soit leur pays d’origine.

Le résultat de cet appel d’offres de l’Égypte, qui devrait être dévoilé dans la journée, « reste ouvert compte tenu de l’incertitude sur le fret, mais également avec le retour seulement ce matin des opérateurs du bassin mer Noire (Russie, Ukraine, NDLR), après la fermeture de leurs marchés ces deux derniers jours pour le Noël orthodoxe », soulignait pour sa part le cabinet Agritel.

Vers 13 h (12 h GMT) sur Euronext, la tonne de blé regagnait 75 centimes d’euro sur l’échéance rapprochée de mars à 189,25 euros et 75 centimes également sur l’échéance de mai à 189 euros, pour un peu plus de 15 000 lots échangés.

La tonne de maïs, elle, était en hausse de 50 centimes sur l’échéance de mars à 171,50 euros et inchangée sur l’échéance de juin à 175,50 euros, pour environ 450 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.