Défense des consommateurs

L’association Foodwatch obtient un agrément officiel


AFP le 18/01/2023 à 11:19

L'association Foodwatch, qui milite pour la transparence dans l'agroalimentaire, a obtenu un agrément devenant l'une des seize associations de défense des consommateurs, pour une période de cinq ans, selon un arrêté publié mercredi au Journal officiel.

« L’agrément pour exercer sur le plan national les droits reconnus aux associations agréées de consommateurs par le code de la consommation est accordé à l’association Foodwatch France pour une période de cinq ans », stipule l’arrêté publié mercredi et pris par le ministre de la justice Éric Dupond-Moretti et par la ministre déléguée au commerce et à la consommation Olivia Grégoire.

L’institut national de la consommation (INC), établissement public, détaille sur son site internet qu’une association de consommateurs agréée est reconnue par les pouvoirs publics comme « représentative des intérêts des consommateurs ». Ce statut lui permet notamment de « défendre en justice l’intérêt collectif des consommateurs et d’intenter les actions de groupe », de saisir la Commission des clauses abusives ou l’Autorité de la concurrence, ou encore de siéger au sein du Conseil national de la consommation, organisme paritaire consultatif.

Outre Foodwatch France, les quinze autres associations agréées à l’heure actuelle sont issues, précise encore l’INC, de trois grands mouvements. D’abord, le mouvement familial, avec le Cnafal (Conseil national des associations familiales laïques), la CNAFC (Confédération nationale des associations familiales catholiques), la CSF (Confédération syndicale des familles), Familles de France, Familles Rurales, l’Unaf (Union nationale des associations familiales).

Puis les associations issues du mouvement syndical : l’Adeic (Association de défense, d’éducation et d’information du consommateur), l’AFOC (Association Force ouvrière consommateurs) et l’Indecosa-CGT (Association pour l’information et la défense des consommateurs salariés-CGT).

Et enfin, les mouvements « consumériste et spécialisé » : l’UFC-Que Choisir (Union fédérale des consommateurs-Que Choisir) et la CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) pour les problèmes de consommation, la CGL (Confédération générale du logement) et la CNL (Confédération nationale du logement) pour le logement, la Fnaut (Fédération nationale des associations d’usagers des transports) pour les transports et l’ALLDC (Association Léo Lagrange pour la défense des consommateurs) pour l’éducation populaire.

Foodwatch a été fondée en 2002 en Allemagne en réaction au scandale de la vache folle. Elle est présente aux Pays-Bas depuis 2009, en France depuis 2013, à Bruxelles et en Autriche depuis fin 2020. ONG indépendante européenne, elle était jusque-là présente en France sous le statut de loi 1901.