Chicago

La soja et le maïs font une pause


AFP le 14/02/2019 à 09:40

Les cours du maïs et du soja ont terminé quasi inchangés mercredi, reprenant leur souffle après avoir fortement grimpé la veille à la faveur d'apparentes avancées dans les négociations sino-américaines. Les cours du blé ont progressé plus franchement.

Les cours du blé de printemps et du blé d’hiver sont soutenus par l’anticipation d’une nouvelle grande vague de froid aux États-Unis la semaine prochaine », selon Mike Zuzolo de Global Commodity Analytics.

Pour le blé d’hiver, les observateurs s’inquiètent des dégâts que pourrait causer le gel dans les champs dépourvus d’une couche de neige protectrice. Pour le blé de printemps, ils redoutent de voir les semis reportés en raison des températures trop fraîches.

Par ailleurs, « de nombreux appels d’offres viennent d’être passés et cela devrait aider à donner une meilleure idée des prix à travers le monde et à estimer où le blé américain se situe face à ses concurrents », ont souligné les analystes de CHS Hedging.

Du côté du soja, qui a légèrement reculé, et du maïs, qui s’est légèrement apprécié, « on attend de voir si on aura bientôt de nouvelles informations positives sur les discussions commerciales en cours », a estimé Steve Georgy d’Allendale.

Alors que le président chinois Xi Jinping recevra vendredi à Pékin la délégation américaine qui doit négocier avec ses partenaires chinois, Donald Trump s’est dit prêt mardi à accorder un délai supplémentaire à la Chine « si nous sommes proches d’un accord, un vrai accord ».

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, contrat le plus échangé, a terminé mercredi à 3,7875 dollars contre 3,7825 dollars mardi à la clôture. Le boisseau de blé pour mars, également le plus actif, a clôturé à 5,2225 dollars contre 5,2000 dollars la veille. Le boisseau de soja pour mars, le contrat le plus échangé, a fini à 9,1650 dollars contre 9,1750 dollars la veille.