Prix agricoles à la production

En augmentation de 6,1 % entre janvier 2018 et 2019


TNC le 14/03/2019 à 16:23
Entre janvier 2018 et 2019, le prix du blé tendre s'est apprécié de + 32,4 %. (©TNC)

Entre janvier 2018 et 2019, le prix du blé tendre s'est apprécié de + 32,4 %. (©TNC)

Selon l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), les prix agricoles à la production sont en hausse de + 6,1 % en janvier 2019 par rapport au même mois de l'année précédente, contre + 5,1 % en décembre dernier comparé à décembre 2017. Ont progressé principalement les pommes de terre (+ 59,5 %) et les céréales (+ 26,3 %), notamment le blé tendre (+ 32,4 %) et le maïs (+ 20,2 %). Le prix du lait, lui, est en très légère augmentation (+ 2,2 %).

En janvier 2019, d’après l’Insee, les prix agricoles à la production augmentent de + 6,1 % comparé à janvier 2018, après avoir enregistré une hausse de 5,1 % sur un an en décembre dernier. En revanche, ils restent stables par rapport à décembre 2018 : – 0,1 %. À l’image des céréales qui affichent – 0,6 % sur le mois (contre + 1,1 % en décembre) : – 0,3 % pour le blé tendre (+ 1,5 % en décembre), + 0,1 % pour les oléagineux (- 0,1 % en décembre) et + 1,2 % pour le maïs (+ 1,4 % en décembre).

Signalons qu’en blé, « les bonnes conditions météorologiques dans le bassin mer Noire et l’absence de restrictions des autorités russes sur les exportations ont pesé sur les cours », indique l’institut dans un communiqué. Les cours du maïs bénéficient, eux, de la bonne demande de l’alimentation animale. Cependant, en un an, le prix des céréales s’est apprécié de + 26,3 % (+ 32,4 % en blé tendre, + 20,2 % en maïs mais seulement + 6,5 % en oléagineux). Et celui des pommes de terre a fortement grimpé (+ 59,5 %).

Évolution du prix à la production des céréales depuis 2014. (©Insee)

Le prix des gros bovins montre une certaine stabilité  : + 0,2 % comparé à décembre 2018 et + 0,2 % sur un an (après une diminution de – 1,5 % entre décembre 2017 et 2018). Le prix des veaux, relativement stable comparé au mois dernier (- 0,1 %), essuie une baisse annuelle de – 2,8 %. Le prix du lait de vache, lui, connaît une faible progression, de + 2,2 %, par rapport à janvier 2018.

Évolution du prix des gros bovins depuis 2014. (©Insee)

Quant aux consommations intermédiaires, leur prix affiche une quasi-stabilité sur un mois (- 0,3 % comparé à décembre 2018) mais une hausse de + 3,6 % comparé à janvier 2018. Dans le détail :

  • énergie : – 2,0 % en décembre mais + 5,6 % sur l’année
  • semences et plants : – 0,4 % sur trois mois et + 0,4 % sur l’année
  • engrais : + 0 % en décembre mais + 10,9 % sur l’année
  • produits de protection des cultures : – 1,8 % sur 3 mois et – 2,8 % sur l’année
  • aliments pour animaux : + 0,5 % en décembre mais + 7,7 % sur l’année
  • produits et services vétérinaires : + 0,3 % sur 3 mois et + 1,9 % sur l’année
  • entretien et réparation de matériel : + 0,8 % sur 3 mois et + 2,7 % sur l’année
  • entretien et réparation des bâtiments : + 0,0 % sur 3 mois et 1,9 % sur l’année

Les biens d’investissement sont plutôt stables sur un mois (- 0,4 %) et sont en augmentation de 3,1 % sur un an, les machines de récolte surtout (+ 4,2 %) et les tracteurs (+ 3,9 %) (cf. tableau).

Variation de l’indice Insee des différents biens d’investissement (en %)

Sur 1 mois Janvier 2018 à janvier 2019 Décembre 2017 à décembre 2018
Matériel – 0,1 + 3,2 + 3,8 (↑)
dont tracteurs – 1,3 + 3,9 + 5,3 (↑)
dont outils culturaux – 0,3 + 2,0 + 2,4 (↑)
dont machines de récolte + 0,7 + 4,2 + 3,5 (↓)
dont véhicules utilitaires – 0,4 + 1,8 + 1,0 (↓)
Ouvrages + 0,0 + 2,7 + 3,5 (↑)

 

À lire également : Prix agricoles à la production – En hausse de 5,2 % selon l’Insee entre décembre 2017 et décembre 2018