Chicago hebdo

Blé, maïs et soja baissent, entre stocks et météo capricieuse


AFP le 13/04/2019 à 18:12

Les cours du blé, du maïs et du soja ont reculé cette semaine à Chicago, les conditions météos difficiles aux Etats-Unis n'empêchant pas le blé et le maïs de reculer sous l'effet de stocks élevés.

Ces deux céréales ont particulièrement tremblé en début de semaine avec la publication mardi du rapport mensuel très suivi du ministère américain de l’agriculture (USDA), le rapport Wasde, montrant une hausse des prévisions de stocks de fin de campagne aux Etats-Unis. Le blé avait en plus été déjà victime d’un autre rapport la veille, montrant, comme lors de la semaine précédente, une qualité élevée de la récolte de blé d’hiver aux Etats-Unis. Le soja avait, quant à lui, été plutôt épargné par ces statistiques, voguant au gré des informations, peu nombreuses cette semaine, sur des avancées sur le front de la guerre commerciale entre Chine et Etats-Unis. L’oléagineux a davantage souffert de ventes américaines hebdomadaires inférieures aux attentes jeudi, tout comme pour le maïs. Le blé souffre de son côté depuis plusieurs semaines sur ce front.

Les inquiétudes concernant la météo aux Etats-Unis ont toutefois brusquement refait surface cette semaine, peu après des inondations dans le Midwest, offrant un peu de soutien aux cours. Cette fois, ce sont de fortes chutes de neiges qui sont attendues dans des régions de production de blé, de maïs et de soja américain, et inquiètent les courtiers quant à de potentielles et fortes perturbations des récoltes ensuite. Jeudi déjà, « une tempête a frappé le nord des Etats-Unis et a limité les mouvements sur les champs de maïs, de soja et de blé dans le Midwest et la région des Plaines. La tempête a apporté plus de 30 centimètres de neige et des vents violents », ont observé les analystes de Allendale. Les nombreux vents contraires auxquels ont dû faire face les cours cette semaine ont été résumés par Dewey Strickler de Ag Watch Market Advisors sur le maïs : « les prévisions de stocks évoluent un peu au-dessus de deux milliards de boisseaux, mais les producteurs se débattent avec Dame Nature ».

Le boisseau de blé pour mai a clôturé vendredi à 4,6450 dollars, contre 4,6775 dollars à la clôture vendredi dernier (- 0,69 %). Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai, contrat le plus actif, a fini à 3,6100 dollars, contre 3,6250 la semaine précédente (- 0,41 %). Le boisseau de soja (environ 25 kg) pour livraison en mai, contrat le plus échangé, a fermé à 8,9525 dollars, contre 8,9900 vendredi dernier (- 0,41 %).