Recensement agricole

100 000 fermes de moins, un « plan de licenciement », pour la Conf’


TNC le 10/12/2021 à 16:35

Le ministère de l’agriculture a dévoilé le 10 décembre les résultats provisoires du recensement agricole, révélant la disparition de 100 000 exploitations agricoles entre 2010 et 2020. Pour la Confédération paysanne, il s’agit « d’un plan de licenciement silencieux et massif » inquiétant pour les territoires ruraux.

Les premiers résultats du recensement agricole 2020 indiquent une disparition de 100 000 exploitations agricoles entre 2010 et 2020, un chiffre qui inquiète la Confédération paysanne. « Ce plan de licenciement silencieux et massif dans nos campagnes est plus qu’alarmant sur le plan social, territorial et écologique », s’indigne le syndicat. Ce dernier déplore également des politiques agricoles qui accompagnent « les tendances d’agrandissement des structures, de céréalisation dans les territoires et de désertification des zones rurales ».

La moyenne des fermes françaises est passée à 69 ha, et les exploitations d’élevage ont davantage diminué que les autres, avec une baisse de 31 % sur 10 ans.

La Confédération paysanne demande donc « une réorientation en profondeur des politiques agricoles pour soutenir l’emploi paysan », avec des soutiens de la Pac orientés vers les actifs et non vers les surfaces. « Les aides doivent être réservées aux réels actifs et stoppées au moment de l’âge légal de départ à la retraite à taux plein, sauf dans le cas où la transmission est en cours et nécessite encore un peu de temps », ajoute le syndicat, qui s’inquiète de la teneur des discussions actuelles sur la définition de l’agriculteur actif.