Financement de la méthanisation

Lancement d’un prêt sans garantie pour 400 nouveaux projets de méthanisation


TNC le 29/04/2019 à 10:12
Comptant actuellement 400 unités de méthanisation agricole en fonctionnement, la France souhaite parvenir à 1 000 installations d'ici 2020. (©Pixabay)

Comptant actuellement 400 unités de méthanisation agricole en fonctionnement, la France souhaite parvenir à 1 000 installations d'ici 2020. (©Pixabay)

Pascal Lagarde, directeur exécutif de BPI France, explique les possibilités de financement du grand plan d'investissement pour le secteur agricole. (©TNC)

Pascal Lagarde, directeur exécutif de BPI France, explique les possibilités de financement du grand plan d'investissement pour le secteur agricole. (©TNC)

Le ministère de l’agriculture a lancé, avec la banque publique d’investissement, une offre de prêt sans garantie « pour faire émerger 400 nouveaux projets de méthanisation à la ferme ».

La France ne compte que 400 unités de méthanisation agricole en fonctionnement. Bien loin des milliers d’unités que dénombrent nos voisins allemands et des 1 000 installations qu’ambitionne le plan « Énergie méthanisation autonomie azote » à l’horizon 2020.

« Afin d’accélérer le rythme d’installation des méthaniseurs agricoles, le ministère de l’agriculture dote un fonds de garantie publique, permettant à Bpifrance de distribuer un prêt sans garantie, destiné aux exploitants agricoles, qui, seuls ou en groupe, investissent dans une installation de méthanisation agricole. »

Ce prêt sans garantie pourra être d’un montant compris entre 100 000 € et 500 000 €. « Il vise à faciliter le bouclage des tours de table financiers en prenant notamment en charge les études, et une part du solde des investissements et besoins en fonds de roulement nécessaires au démarrage du projet, sans prise de garantie sur l’entreprise, ni caution personnelle du dirigeant », précise le ministère. « Il sera proposé sur une durée de 12 ans maximum, avec un différé d’amortissement en capital jusqu’à 2 ans. »

« Les porteurs de projets sont invités à se rapprocher des directions régionales de l’agriculture et de la forêt (Draaf) et du réseau de Bpifrance en régions. »

La création du prêt méthanisation agricole s’inscrit dans le volet agricole du grand plan d’investissement.

« Cette offre de prêts sans garantie sera une incitation forte au développement de nouveaux projets de méthanisation agricole. Cette garantie publique facilitera le financement des projets portés par des agriculteurs pour lesquels l’installation d’un méthaniseur représente un investissement important », a commenté le ministre de l’agriculture Didier Guillaume.

À lire : Biométhane – Des dizaines d’acteurs demandent un soutien à Emmanuel Macron

À lire aussi : Le gouvernement revoit à la baisse ses ambitions en faveur de la méthanisation