Transition agro-écologique

BASF France poursuit son développement dans l’agriculture durable


TNC le 20/02/2019 à 11:12

BASF France division agro multiplie ses actions en faveur d'une agriculture durable. L'entreprise envisage d'ailleurs de « devenir le premier partenaire d'une agriculture durable de qualité, compétitive et à faible empreinte environnementale ».

« Nous aurons toujours besoin de protéger les cultures contre les ravageurs, champignons, mauvaises herbes mais l’heure est à la transition », expliquent Nicolas Kerfant et Jean-Marc Petat, respectivement directeur général et directeur agriculture durable de BASF France division agro. La firme poursuit son engagement déjà initié dans l’agriculture durable et prépare d’ailleurs son plan agro-écologique 2030. L’équipe française envisage de « devenir le premier partenaire d’une agriculture durable de qualité, compétitive et à faible empreinte environnementale », précise BASF France division agro. « Ainsi, la part des solutions BASF contribuant de manière active à la démarche agro-écologique devrait passer de 17 % en 2019 à 25 % en 2025 ».

Des solutions de protection des cultures plus durables

Pour atteindre cet objectif, plusieurs axes stratégiques ont été définis. Parmi eux : le « développement de substances phytopharmaceutiques avec des profils optimisés dont les impacts sur la santé et l’environnement sont de plus en plus faibles ». Avec par exemple, la mise en marché de l’isopropanol prévue pour 2020. Ce fongicide au profil toxicologique favorable de nouvelle génération devrait remplacer en France « les anciennes triazaoles et notamment l’epoxiconazole ».

« Les nouvelles solutions inspirées des mécanismes naturels des plantes et des ravageurs » sont également un axe phare de développement. Le groupe ambitionne de « passer la part du biocontrôle de 4,5 % en 2018 à 15 % d’ici 2025 dans son chiffre d’affaires produits de protection des cultures ». L’année 2018 a notamment été marquée par le lancement de : « Rak 3+4, Rak 5+6, solutions de biocontrôle sur la lutte par confusion sexuelle, mais aussi Intégral Pro, premier produit de biocontrôle pour de traitement de semences de colza et Romeo pour la protection mildiou et oïdium de la vigne ».

Des innovations au service de l’agro-écologie

BASF travaille également à la conception de solutions pour une utilisation raisonnée et responsable des produits de protection des cultures. Parmi les actions menées : travail sur les céréales hybrides, création de l’outil d’aide à la décision Atlas pour un positionnement optimum des fongicides et de l’appli de surveillance collaborative des cultures Companion,  participation à la levée de fonds dans la start-up Ecorobotix, spécialisée dans le développement de robots de désherbage », etc. En 2019, BASF propose aussi quatre « itinéraires culturaux intégrant plantes de service, aménagements extra-parcellaires, techniques culturales, biocontrôle, outils d’aide à la décision ».

Suite au rachat des activités de Bayer, la division « crop protection » devient « agricultural solutions ». Ce changement de nom traduit ainsi « le portefeuille élargi, l’entrée de BASF dans le domaine des semences, des herbicides non sélectifs et l’accélération de son développement en agriculture connectée et en traitements de semences ».