Maladie du charbon

Un nouveau cas de fièvre charbonneuse confirmé dans les Hautes-Alpes


AFP le 06/09/2018 à 15:54

Un nouveau cas de fièvre charbonneuse (ou anthrax) sur un bovin a été confirmé lundi dans les Hautes-Alpes, portant à 25 le nombre de foyers détectés sur le département, a-t-on appris jeudi auprès de la préfecture, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

Ce nouveau cas de contamination a été découvert à Avançon, une petite commune située à une vingtaine de kilomètres de Gap. Il concerne un bovin sur lequel les autorités sanitaires avaient « des suspicions », a précisé la préfecture. Au total, 55 bêtes sont mortes dans les Hautes-Alpes depuis le début de l’épidémie et 117 personnes ont été placées sous surveillance après avoir été en contact avec des animaux malades ou suspectés de l’être.

« La moitié a reçu un traitement préventif antibiotique. Aucune n’est malade », a ajouté la préfecture, qui a instauré lundi une campagne de vaccination animale pour les exploitations situées sur les communes abritant des foyers confirmés.

Les communes désormais concernées sont Avançon, Chorges, Montgardin, La Bâtie-Neuve, Théus, Rambaud, Saint-Étienne-le-Laus, Romette, La Roche-des-Arnauds, La Freissinouse, Saint-Léger-les-Mélèzes, Saint-Bonnet-en-Champsaur, Ancelle et Saint-Michel-de-Chaillol. Depuis le premier cas relevé le 28 juin à Montgardin, le sud du département est confronté à la plus importante épidémie animale de maladie du charbon observée en France depuis près de 20 ans.

La bactérie Bacillus anthracis survit des dizaines d’années sous forme de spores dans les terres où ont été enterrés par le passé des animaux morts du charbon ou porteurs de la maladie.