Alimentation

Retrait de la vente et rappel de tous les produits de la marque Djen Foods


AFP le 15/08/2020 à 10:18

Le ministère de l'agriculture et de l'alimentation annoncé vendredi qu'il retirait du commerce et rappelait l'ensemble des produits commercialisés par la société Djen Foods, principalement des viandes de boeuf, des volailles et des poissons fumés, car ils ont été fabriqués sans l'agrément sanitaire exigé.

« Les services du ministère de l’agriculture et de l’alimentation ordonnent ce jour le retrait de la vente et le rappel de tous les produits commercialisés par l’établissement « Djen Foods » ou portant une étiquette « Djen Foods » : viandes et poissons, frais ou fumés, ou autres plats cuisinés, en vrac ou mis sous-vide, conservés à température ambiante, réfrigérés ou congelés, etc. et cela quelle que soit la date limite de consommation (DLC) ou la date de durabilité minimale (DDM) indiquée sur ces denrées », a indiqué le ministère dans un communiqué. « Une inspection réalisée par la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) de Seine-et-Marne a mis en évidence que la production et la mise sur le marché de ces produits n’étaient pas réalisées dans des conditions répondant aux prescriptions relatives à la sécurité sanitaire des denrées alimentaires », a-t-il expliqué. Selon lui, « ces manquements » sont « graves » et « susceptibles de rendre les denrées préjudiciables à la santé des consommateurs ».

Ces produits, principalement des viandes de bœuf, des volailles et des poissons fumés, sont « commercialisés principalement en Ile-de-France, probablement au sein d’établissements spécialisés dans la commercialisation de préparations « exotiques ». Ils sont identifiables par les étiquettes apposées indiquant : fabriqué en France par Djen Foods », a-t-il encore fait savoir.

Le préfet de Seine-et-Marne a pour sa part « ordonné le 13 août l’arrêt de toute production de cet établissement jusqu’à nouvel ordre », tandis que « les services de la Direction générale de l’alimentation poursuivent leurs enquêtes notamment sur la traçabilité des produits », affirme le communiqué. « Les autorités sanitaires recommandent aux personnes qui détiennent les produits concernés de ne pas les consommer et de les rapporter au point de vente où ils ont été achetés en vue de leur destruction », ajoute le document.