Alimentation

Quelle ration pour les génisses laitières ?


TNC le 20/04/2020 à 08:54
Ration sèche pour gagner du temps, refus des vaches pour se simplifier la tâche, herbe pâturée ou conservée pour un maximum d'autonomie : à chacun sa ration pour les génisses laitières. (©TNC)

Ration sèche pour gagner du temps, refus des vaches pour se simplifier la tâche, herbe pâturée ou conservée pour un maximum d'autonomie : à chacun sa ration pour les génisses laitières. (©TNC)

Enrubannage, foin, ensilage d'herbe, maïs, ration sèche : les pratiques divergent concernant l'alimentation de génisses laitières. La ration dépend notamment de l'équipement de l'élevage, de son organisation de travail et de ses disponibilités en fourrages, alors quelle ration choisir ?

La phase lactée, du sevrage à 6 mois, des 6 mois à l’insémination, de l’IA au vêlage : l’élevage des génisses comporte plusieurs phases clés et autant de rations possibles. Tout dépend ensuite de l’organisation du travail et des objectifs de l’éleveur. Certains par exemple, n’utilisent qu’une seule et même ration du post-sevrage au vêlage en ne modulant que le nombre de parts.

Pour ceux qui différencient les lots, la plupart des éleveurs optent pour un mash fermier en phase de post-sevrage. En ce qui concerne l’étape d’après, ce sont plutôt les rations à base d’herbe qui dominent.

Foin, enrubannage ou ensilage d’herbe pour les génisses

L’utilisation d’herbe conservée en hiver sous forme de foin, d’ enrubannage ou d’ ensilage et le pâturage des génisses le reste de l’année permet d’atteindre un bon niveau d’autonomie protéique. Pour la complémentation, l’idéal est de prévoir l’implantation de céréales et/ou protéagineux dans le but de les autoconsommer.

Attention, l’objectif est clair : on vise la croissance et non l’engraissement des génisses. La distribution d’un enrubannage trop riche peut s’avérer risquée.

Exemple de ration hivernale de 12 à 18 mois pour une croissance visée de 600 g/j (issue de la fiche Autosysel Utiliser des aliments fermiers pour élever les génisses) :

 Foin moyen 0,6 UFL – 60 g PDIN – 65 g PDIEEnsilage d’herbe 0,75 UFL – 65 g PDIN – 75 g PDIE
Fourrage (kg MS)77,5
Concentré de type mélange fermier (kg brut)1,20
Minéral (g)3020

Conseil : Pour obtenir 200 g de GMQ supplémentaire, ajouter 0,9 kg de mélange fermier à la ration foin et 0,5 à la ration ensilage d’herbe.

Du maïs ensilage pour les génisses laitières

Pour se simplifier la tâche, certains éleveurs distribuent aux élèves le fond de mélangeuse contenant la ration des laitières (à base de maïs ensilage) diluée avec de la fibre, ou repoussent directement les refus des vaches vers les génisses.

La ferme expérimentale des Trinottières cite deux types de rations :

– Les refus des vaches, à distribuer à raison de 0,9 à 1 kg MS/100 g de poids vif et à compléter avec du foin ou de la paille à volonté.

– Ration complète à base de maïs ensilage :

Maïs ensilageConcentrésFoin
0,7 à 0,8 kg MS/100 g de PV1 kg tourteau de colza 100 g AMV 0/28/54,6 kg MS

Ce mélange peut être réalisé 2 fois par semaine avec une distribution pour 3 ou 4 jours, en complétant avec de la paille ou du foin à volonté.

Utile : Réduire le temps de travail en passant à trois distributions par semaine pour les génisses

Paille et ration sèche pour simplifier l’alimentation des génisses

La ration sèche est quant à elle la plus simple à préparer et distribuer. Elle consiste à distribuer soit un concentré fermier ou un concentré du commerce avec du foin ou de la paille.

La chambre d’agriculture des Hauts-de-France cite un exemple dans l’une de ses fiches pratiques :

« Pour les génisses de plus de 6 mois, on parle de paille à volonté + 4 kg/j de concentré fermier ou du commerce de type VL 22 (1/3 de correcteur azoté, 2/3 de céréales). Avec du foin, il faut réduire les quantités de concentrés de 500 g et privilégier le type VL 18 (20 % de correcteur azoté et 80 % de céréales). Si les concentrés sont fermiers, ajouter un minéral de type 7/21/5 de 30 à 50 g. »

Attention cependant aux coûts qui peuvent vite grimper avec ce type de ration.