Bien-être animal

Plus le droit à l’erreur sur l’étourdissement des animaux en abattoir


TNC le 01/10/2018 à 06:00

Les abattoirs, pointés du doigts à de nombreuses reprises, devraient bientôt pouvoir s'équiper de Cet'automatique : un outil qui contrôle l'étourdissement des animaux de façon automatique et fiable. Ce contrôle qui se faisait jusqu'alors de manière aléatoire ou seulement en cas de doute sera alors systématique : sur les chaines, plus aucun animal ne devrait donc être saigné sans être correctement étourdi.

P rimé par le jury des Innov’Space, Cet’automatique est un système de contrôle automatique du bon étourdissement des animaux. Vincent Gauthier, co-fondateur de Neotec Vision, présente : « Jusqu’à présent en abattoir, c’est l’opérateur qui réalisait l’étourdissement avant la saignée qui vérifiait, en cas de doute seulement, le réflexe oculaire de l’animal en lui touchant l’œil. Là, Cet’automatique envoie un jet d’air sur chaque animal de la chaîne et une caméra vérifie s’il y a ou non un clignement de l’œil en retour. » Ainsi, le contrôle devient systématique et plus fiable. L’outil assure également une plus grande sécurité de l’opérateur.

Améliorer le bien-être animal jusqu’au dernier maillon

« La prise de conscience remonte à quelques années, raconte Vincent Gauthier. La DGAL a missionné l’institut de l’élevage et l’institut du porc pour travailler sur ce sujet. Ils ont identifié cette problématique de détecter le clignement de l’œil et ont demandé à Bretagne développement innovation de trouver des prestataires pour mettre en place cette solution automatique. »

Ainsi, l’entreprise a testé l’outil dans quatre abattoirs de bovins et porcins du Grand Ouest et les résultats semblent assez positifs : « Tous les clignements des porcs ont été détectés. Pour ce qui est des bovins, nous n’avons pas eu de clignement ce qui prouve que le travail des opérateurs d’abattoir est très bien fait. Nous les avons donc simulé en passant par exemple la main devant l’œil. » Si le système semble suffisamment fiable, il lui est arrivé de signaler des faux positifs : « Cet’automatique signalait un mauvais étourdissement alors qu’on ne voyait aucun clignement, explique l’expert. En réalité, on avait parfois des mouvements de tête et l’oreille venait masquer l’œil, ce que l’outil détectait comme un clignement. Nous sommes actuellement en train de chercher une solution pour qu’il détecte automatiquement ce souci. »

Actuellement, les abattoirs n’ont aucune obligation quant à la mise en place de Cet’automatique. L’entreprise fondatrice espère néanmoins qu’il y aura une prise de conscience des professionnels qui s’équiperont et communiqueront sur ce progrès pour « redorer le blason de la filière viande ». Dans l’objectif d’améliorer encore les chaines d’abattage, Neotec Vision étudie en ce moment, avec le centre technique du cuir, l’automatisation du classement de la propreté des animaux à leur entrée en abattoir par un système d’imagerie. Affaire à suivre donc !