Viande bovine

La VBF tire son épingle du jeu de la crise, mais jusque quand ?


TNC le 03/03/2021 à 14:08

Des incertitudes planent sur la filière viande bovine. Bien que la viande française tire son épingle du jeu via le report des achats de la RHD vers les circuits de détail, il est difficile de prévoir la suite lorsque les salles de restaurants rouvriront.

[Vidéo] Prévisions viande bovine 2021

Cliquez sur le player pour lancer la vidéo

La décapitalisation en cours dans les élevages bovins (laitiers comme allaitants) conduit à une baisse des effectifs dans toutes les catégories (- 2 % en 2020 par rapport à 2019), et donc à une baisse de la production de viande bovine. Sur 2021, les experts prévoient un repli de production de viande bovine de l’ordre de – 1 %.

En attendant, sur 2020, la consommation de viande bovine française (veau inclus) a progressé de 1 % dans l’Hexagone ; et ce grâce au report des achats de la RHD vers les circuits de détail.

Pour autant, Caroline Monniot, ingénieure au service économie des filières à l’Institut de l’élevage, affirme que « le bilan de consommation à travers l’importation et l’exportation de viande bovine est beaucoup plus délicat à prévoir. Tout cela va beaucoup dépendre de la date à laquelle vont rouvrir les restaurants et avec quelles restrictions. Que ce soit en France, mais aussi dans les pays voisins ».

Elle poursuit : « En prenant l’hypothèse d’une sortie de crise en milieu de printemps, les importations et la consommation française pourraient légèrement augmenter en 2021. »