Agroalimentaire

Fleury Michon réduit la teneur en sel de toute sa gamme de charcuterie


AFP le 27/09/2018 à 12:45

Le groupe agroalimentaire Fleury Michon, numéro un des ventes de jambon en grandes surfaces en France, a annoncé jeudi son intention de convertir toute sa gamme de charcuterie à un taux de sel réduit.

Cette annonce intervient au lendemain de la publication d’un rapport parlementaire qui visait à inciter le secteur agroalimentaire à mettre moins de sel, moins de gras, moins de sucre et moins d’additifs dans ses produits.

Le groupe vendéen, qui affirme avoir été le premier industriel à avoir développé une offre de jambon avec une teneur réduite en sel en 2002, souhaite étendre cette offre « à l’ensemble de ses 181 références en charcuterie ». » D’ici à 2020, tous les produits de ses gammes auront un taux de sel inférieur de 25 % par rapport à la moyenne des produits de charcuterie », annonce le groupe. « La mutation de l’intégralité de la gamme se fera en trois temps : au mois d’octobre 2018, 64 références, soit 35 % de l’offre, passeront en taux de sel réduit et en avril 2019, 80 % de l’offre aura basculé. Les derniers 20 % qui correspondent aux gammes à base de bœuf, de veau, de gésier ou encore de bacon passeront à leur tour en – 25 % de sel en 2020 », précise le groupe.

L’industriel affirme être parvenu à cette réduction de sel sans avoir recours à des additifs de substitution (arômes, exhausteurs, etc.) mais grâce à des recettes à base de bouillons de légumes, d’herbes aromatiques et d’épices « pour relever naturellement le goût de ses produits ». Le directeur général du groupe, Régis Lebrun, a indiqué travailler sur ce projet depuis deux ans.