sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Transmission

précédent

/7

articles

suivant

Sécheresse

Les éleveurs de 24 départements vont avoir le droit de faucher les jachères


AFP le 01/07/2019 à 14:05

Les éleveurs de 24 départements vont être autorisés à faucher ou faire pâturer leurs terres en jachère, en raison de la  sécheresse qui a réduit les volumes d'herbe disponible pour nourrir leur animaux, a annoncé le ministère de l'agriculture lundi.

Le ministère va mettre en œuvre une procédure dite de « cas de force majeure », validée par l’Union européenne, pour permettre aux départements, dans lesquels « un déficit important de pousse des prairies est constaté », d’utiliser « leurs jachères pour assurer l’alimentation de leur troupeau », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Par régions, la liste des départements concernés, essentiellement au sud de la Loire, est la suivante : Centre-Val de Loire (2 départements) : 18 et 36, Région Auvergne-Rhône-Alpes (9 départements) : 01, 03, 07, 26, 38, 42, 43, 63, 69, Occitanie (9 départements) : 09, 11, 30, 31, 32, 34, 66, 81, 82, Nouvelle Aquitaine (1 département) : 23, PACA (3 départements): 13, 83, 84.

Dans ces départements, les éleveurs dont les disponibilités fourragères sont directement affectées par la sécheresse et qui auront fauché ou fait pâturer leurs jachères déclarées en tant que surfaces d’intérêt écologiques (SIE) dans les procédures d’aides européennes, pourront bénéficier d’une reconnaissance de circonstances exceptionnelles, explique le ministère.

« En conséquence ces jachères, même fauchées ou pâturées garderont le caractère SIE », précise le texte. Pour bénéficier de cette possibilité, les éleveurs concernés doivent adresser un courrier à leur Direction départementale des Territoires, expliquant les difficultés rencontrées en raison de la sécheresse et la nécessité d’utiliser les jachères et demandant en conséquence la prise en compte des circonstances exceptionnelles.

Le but des « surfaces d’intérêt écologique », ou jachères, qui ouvrent lieu à versement de subvention, est de préserver la vie sauvage, insectes, oiseaux, etc. Le ministère demande donc aux éleveurs ayant recours à cette possibilité de le faire en prenant « toute mesure adaptée » pour préserver au mieux la faune et la flore sur ces parcelles (fauche centrifuge, recours à des méthodes d’effarouchement).

Sécheresse

Les éleveurs de 24 départements vont avoir le droit de faucher les jachères


AFP le 01/07/2019 à 14:05

Les éleveurs de 24 départements vont être autorisés à faucher ou faire pâturer leurs terres en jachère, en raison de la  sécheresse qui a réduit les volumes d'herbe disponible pour nourrir leur animaux, a annoncé le ministère de l'agriculture lundi.

Le ministère va mettre en œuvre une procédure dite de « cas de force majeure », validée par l’Union européenne, pour permettre aux départements, dans lesquels « un déficit important de pousse des prairies est constaté », d’utiliser « leurs jachères pour assurer l’alimentation de leur troupeau », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Par régions, la liste des départements concernés, essentiellement au sud de la Loire, est la suivante : Centre-Val de Loire (2 départements) : 18 et 36, Région Auvergne-Rhône-Alpes (9 départements) : 01, 03, 07, 26, 38, 42, 43, 63, 69, Occitanie (9 départements) : 09, 11, 30, 31, 32, 34, 66, 81, 82, Nouvelle Aquitaine (1 département) : 23, PACA (3 départements): 13, 83, 84.

Dans ces départements, les éleveurs dont les disponibilités fourragères sont directement affectées par la sécheresse et qui auront fauché ou fait pâturer leurs jachères déclarées en tant que surfaces d’intérêt écologiques (SIE) dans les procédures d’aides européennes, pourront bénéficier d’une reconnaissance de circonstances exceptionnelles, explique le ministère.

« En conséquence ces jachères, même fauchées ou pâturées garderont le caractère SIE », précise le texte. Pour bénéficier de cette possibilité, les éleveurs concernés doivent adresser un courrier à leur Direction départementale des Territoires, expliquant les difficultés rencontrées en raison de la sécheresse et la nécessité d’utiliser les jachères et demandant en conséquence la prise en compte des circonstances exceptionnelles.

Le but des « surfaces d’intérêt écologique », ou jachères, qui ouvrent lieu à versement de subvention, est de préserver la vie sauvage, insectes, oiseaux, etc. Le ministère demande donc aux éleveurs ayant recours à cette possibilité de le faire en prenant « toute mesure adaptée » pour préserver au mieux la faune et la flore sur ces parcelles (fauche centrifuge, recours à des méthodes d’effarouchement).

Sécheresse

Les éleveurs de 24 départements vont avoir le droit de faucher les jachères


AFP le 01/07/2019 à 14:05

Les éleveurs de 24 départements vont être autorisés à faucher ou faire pâturer leurs terres en jachère, en raison de la  sécheresse qui a réduit les volumes d'herbe disponible pour nourrir leur animaux, a annoncé le ministère de l'agriculture lundi.

Le ministère va mettre en œuvre une procédure dite de « cas de force majeure », validée par l’Union européenne, pour permettre aux départements, dans lesquels « un déficit important de pousse des prairies est constaté », d’utiliser « leurs jachères pour assurer l’alimentation de leur troupeau », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Par régions, la liste des départements concernés, essentiellement au sud de la Loire, est la suivante : Centre-Val de Loire (2 départements) : 18 et 36, Région Auvergne-Rhône-Alpes (9 départements) : 01, 03, 07, 26, 38, 42, 43, 63, 69, Occitanie (9 départements) : 09, 11, 30, 31, 32, 34, 66, 81, 82, Nouvelle Aquitaine (1 département) : 23, PACA (3 départements): 13, 83, 84.

Dans ces départements, les éleveurs dont les disponibilités fourragères sont directement affectées par la sécheresse et qui auront fauché ou fait pâturer leurs jachères déclarées en tant que surfaces d’intérêt écologiques (SIE) dans les procédures d’aides européennes, pourront bénéficier d’une reconnaissance de circonstances exceptionnelles, explique le ministère.

« En conséquence ces jachères, même fauchées ou pâturées garderont le caractère SIE », précise le texte. Pour bénéficier de cette possibilité, les éleveurs concernés doivent adresser un courrier à leur Direction départementale des Territoires, expliquant les difficultés rencontrées en raison de la sécheresse et la nécessité d’utiliser les jachères et demandant en conséquence la prise en compte des circonstances exceptionnelles.

Le but des « surfaces d’intérêt écologique », ou jachères, qui ouvrent lieu à versement de subvention, est de préserver la vie sauvage, insectes, oiseaux, etc. Le ministère demande donc aux éleveurs ayant recours à cette possibilité de le faire en prenant « toute mesure adaptée » pour préserver au mieux la faune et la flore sur ces parcelles (fauche centrifuge, recours à des méthodes d’effarouchement).

sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Zones de non traitement

précédent

/14

articles

suivant

Sécheresse

Les éleveurs de 24 départements vont avoir le droit de faucher les jachères


AFP le 01/07/2019 à 14:05

Les éleveurs de 24 départements vont être autorisés à faucher ou faire pâturer leurs terres en jachère, en raison de la  sécheresse qui a réduit les volumes d'herbe disponible pour nourrir leur animaux, a annoncé le ministère de l'agriculture lundi.

Le ministère va mettre en œuvre une procédure dite de « cas de force majeure », validée par l’Union européenne, pour permettre aux départements, dans lesquels « un déficit important de pousse des prairies est constaté », d’utiliser « leurs jachères pour assurer l’alimentation de leur troupeau », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Par régions, la liste des départements concernés, essentiellement au sud de la Loire, est la suivante : Centre-Val de Loire (2 départements) : 18 et 36, Région Auvergne-Rhône-Alpes (9 départements) : 01, 03, 07, 26, 38, 42, 43, 63, 69, Occitanie (9 départements) : 09, 11, 30, 31, 32, 34, 66, 81, 82, Nouvelle Aquitaine (1 département) : 23, PACA (3 départements): 13, 83, 84.

Dans ces départements, les éleveurs dont les disponibilités fourragères sont directement affectées par la sécheresse et qui auront fauché ou fait pâturer leurs jachères déclarées en tant que surfaces d’intérêt écologiques (SIE) dans les procédures d’aides européennes, pourront bénéficier d’une reconnaissance de circonstances exceptionnelles, explique le ministère.

« En conséquence ces jachères, même fauchées ou pâturées garderont le caractère SIE », précise le texte. Pour bénéficier de cette possibilité, les éleveurs concernés doivent adresser un courrier à leur Direction départementale des Territoires, expliquant les difficultés rencontrées en raison de la sécheresse et la nécessité d’utiliser les jachères et demandant en conséquence la prise en compte des circonstances exceptionnelles.

Le but des « surfaces d’intérêt écologique », ou jachères, qui ouvrent lieu à versement de subvention, est de préserver la vie sauvage, insectes, oiseaux, etc. Le ministère demande donc aux éleveurs ayant recours à cette possibilité de le faire en prenant « toute mesure adaptée » pour préserver au mieux la faune et la flore sur ces parcelles (fauche centrifuge, recours à des méthodes d’effarouchement).

sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Récoltes 2019

précédent

/21

articles

suivant

Sécheresse

Les éleveurs de 24 départements vont avoir le droit de faucher les jachères


AFP le 01/07/2019 à 14:05

Les éleveurs de 24 départements vont être autorisés à faucher ou faire pâturer leurs terres en jachère, en raison de la  sécheresse qui a réduit les volumes d'herbe disponible pour nourrir leur animaux, a annoncé le ministère de l'agriculture lundi.

Le ministère va mettre en œuvre une procédure dite de « cas de force majeure », validée par l’Union européenne, pour permettre aux départements, dans lesquels « un déficit important de pousse des prairies est constaté », d’utiliser « leurs jachères pour assurer l’alimentation de leur troupeau », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Par régions, la liste des départements concernés, essentiellement au sud de la Loire, est la suivante : Centre-Val de Loire (2 départements) : 18 et 36, Région Auvergne-Rhône-Alpes (9 départements) : 01, 03, 07, 26, 38, 42, 43, 63, 69, Occitanie (9 départements) : 09, 11, 30, 31, 32, 34, 66, 81, 82, Nouvelle Aquitaine (1 département) : 23, PACA (3 départements): 13, 83, 84.

Dans ces départements, les éleveurs dont les disponibilités fourragères sont directement affectées par la sécheresse et qui auront fauché ou fait pâturer leurs jachères déclarées en tant que surfaces d’intérêt écologiques (SIE) dans les procédures d’aides européennes, pourront bénéficier d’une reconnaissance de circonstances exceptionnelles, explique le ministère.

« En conséquence ces jachères, même fauchées ou pâturées garderont le caractère SIE », précise le texte. Pour bénéficier de cette possibilité, les éleveurs concernés doivent adresser un courrier à leur Direction départementale des Territoires, expliquant les difficultés rencontrées en raison de la sécheresse et la nécessité d’utiliser les jachères et demandant en conséquence la prise en compte des circonstances exceptionnelles.

Le but des « surfaces d’intérêt écologique », ou jachères, qui ouvrent lieu à versement de subvention, est de préserver la vie sauvage, insectes, oiseaux, etc. Le ministère demande donc aux éleveurs ayant recours à cette possibilité de le faire en prenant « toute mesure adaptée » pour préserver au mieux la faune et la flore sur ces parcelles (fauche centrifuge, recours à des méthodes d’effarouchement).

Sécheresse

Les éleveurs de 24 départements vont avoir le droit de faucher les jachères


AFP le 01/07/2019 à 14:05

Les éleveurs de 24 départements vont être autorisés à faucher ou faire pâturer leurs terres en jachère, en raison de la  sécheresse qui a réduit les volumes d'herbe disponible pour nourrir leur animaux, a annoncé le ministère de l'agriculture lundi.

Le ministère va mettre en œuvre une procédure dite de « cas de force majeure », validée par l’Union européenne, pour permettre aux départements, dans lesquels « un déficit important de pousse des prairies est constaté », d’utiliser « leurs jachères pour assurer l’alimentation de leur troupeau », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Par régions, la liste des départements concernés, essentiellement au sud de la Loire, est la suivante : Centre-Val de Loire (2 départements) : 18 et 36, Région Auvergne-Rhône-Alpes (9 départements) : 01, 03, 07, 26, 38, 42, 43, 63, 69, Occitanie (9 départements) : 09, 11, 30, 31, 32, 34, 66, 81, 82, Nouvelle Aquitaine (1 département) : 23, PACA (3 départements): 13, 83, 84.

Dans ces départements, les éleveurs dont les disponibilités fourragères sont directement affectées par la sécheresse et qui auront fauché ou fait pâturer leurs jachères déclarées en tant que surfaces d’intérêt écologiques (SIE) dans les procédures d’aides européennes, pourront bénéficier d’une reconnaissance de circonstances exceptionnelles, explique le ministère.

« En conséquence ces jachères, même fauchées ou pâturées garderont le caractère SIE », précise le texte. Pour bénéficier de cette possibilité, les éleveurs concernés doivent adresser un courrier à leur Direction départementale des Territoires, expliquant les difficultés rencontrées en raison de la sécheresse et la nécessité d’utiliser les jachères et demandant en conséquence la prise en compte des circonstances exceptionnelles.

Le but des « surfaces d’intérêt écologique », ou jachères, qui ouvrent lieu à versement de subvention, est de préserver la vie sauvage, insectes, oiseaux, etc. Le ministère demande donc aux éleveurs ayant recours à cette possibilité de le faire en prenant « toute mesure adaptée » pour préserver au mieux la faune et la flore sur ces parcelles (fauche centrifuge, recours à des méthodes d’effarouchement).

sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Sécheresse

précédent

22/23

articles

suivant

Sécheresse

Les éleveurs de 24 départements vont avoir le droit de faucher les jachères


AFP le 01/07/2019 à 14:05

Les éleveurs de 24 départements vont être autorisés à faucher ou faire pâturer leurs terres en jachère, en raison de la  sécheresse qui a réduit les volumes d'herbe disponible pour nourrir leur animaux, a annoncé le ministère de l'agriculture lundi.

Le ministère va mettre en œuvre une procédure dite de « cas de force majeure », validée par l’Union européenne, pour permettre aux départements, dans lesquels « un déficit important de pousse des prairies est constaté », d’utiliser « leurs jachères pour assurer l’alimentation de leur troupeau », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Par régions, la liste des départements concernés, essentiellement au sud de la Loire, est la suivante : Centre-Val de Loire (2 départements) : 18 et 36, Région Auvergne-Rhône-Alpes (9 départements) : 01, 03, 07, 26, 38, 42, 43, 63, 69, Occitanie (9 départements) : 09, 11, 30, 31, 32, 34, 66, 81, 82, Nouvelle Aquitaine (1 département) : 23, PACA (3 départements): 13, 83, 84.

Dans ces départements, les éleveurs dont les disponibilités fourragères sont directement affectées par la sécheresse et qui auront fauché ou fait pâturer leurs jachères déclarées en tant que surfaces d’intérêt écologiques (SIE) dans les procédures d’aides européennes, pourront bénéficier d’une reconnaissance de circonstances exceptionnelles, explique le ministère.

« En conséquence ces jachères, même fauchées ou pâturées garderont le caractère SIE », précise le texte. Pour bénéficier de cette possibilité, les éleveurs concernés doivent adresser un courrier à leur Direction départementale des Territoires, expliquant les difficultés rencontrées en raison de la sécheresse et la nécessité d’utiliser les jachères et demandant en conséquence la prise en compte des circonstances exceptionnelles.

Le but des « surfaces d’intérêt écologique », ou jachères, qui ouvrent lieu à versement de subvention, est de préserver la vie sauvage, insectes, oiseaux, etc. Le ministère demande donc aux éleveurs ayant recours à cette possibilité de le faire en prenant « toute mesure adaptée » pour préserver au mieux la faune et la flore sur ces parcelles (fauche centrifuge, recours à des méthodes d’effarouchement).

sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Installation

précédent

/4

articles

suivant

Sécheresse

Les éleveurs de 24 départements vont avoir le droit de faucher les jachères


AFP le 01/07/2019 à 14:05

Les éleveurs de 24 départements vont être autorisés à faucher ou faire pâturer leurs terres en jachère, en raison de la  sécheresse qui a réduit les volumes d'herbe disponible pour nourrir leur animaux, a annoncé le ministère de l'agriculture lundi.

Le ministère va mettre en œuvre une procédure dite de « cas de force majeure », validée par l’Union européenne, pour permettre aux départements, dans lesquels « un déficit important de pousse des prairies est constaté », d’utiliser « leurs jachères pour assurer l’alimentation de leur troupeau », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Par régions, la liste des départements concernés, essentiellement au sud de la Loire, est la suivante : Centre-Val de Loire (2 départements) : 18 et 36, Région Auvergne-Rhône-Alpes (9 départements) : 01, 03, 07, 26, 38, 42, 43, 63, 69, Occitanie (9 départements) : 09, 11, 30, 31, 32, 34, 66, 81, 82, Nouvelle Aquitaine (1 département) : 23, PACA (3 départements): 13, 83, 84.

Dans ces départements, les éleveurs dont les disponibilités fourragères sont directement affectées par la sécheresse et qui auront fauché ou fait pâturer leurs jachères déclarées en tant que surfaces d’intérêt écologiques (SIE) dans les procédures d’aides européennes, pourront bénéficier d’une reconnaissance de circonstances exceptionnelles, explique le ministère.

« En conséquence ces jachères, même fauchées ou pâturées garderont le caractère SIE », précise le texte. Pour bénéficier de cette possibilité, les éleveurs concernés doivent adresser un courrier à leur Direction départementale des Territoires, expliquant les difficultés rencontrées en raison de la sécheresse et la nécessité d’utiliser les jachères et demandant en conséquence la prise en compte des circonstances exceptionnelles.

Le but des « surfaces d’intérêt écologique », ou jachères, qui ouvrent lieu à versement de subvention, est de préserver la vie sauvage, insectes, oiseaux, etc. Le ministère demande donc aux éleveurs ayant recours à cette possibilité de le faire en prenant « toute mesure adaptée » pour préserver au mieux la faune et la flore sur ces parcelles (fauche centrifuge, recours à des méthodes d’effarouchement).