sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Réforme de la PAC

précédent

/30

articles

suivant

Production laitière

Des assouplissements pour la vente de lait cru


TNC le 08/04/2020 à 16:13

Le gouvernement a entériné le 3 avril des assouplissements sur les mesures sanitaires, pour permettre à davantage de producteurs de commercialiser leur lait cru en circuit court, alors que certains débouchés ont disparu à cause des mesures liées au Covid-19.

Dans une instruction technique publiée le 3 avril, le ministère de l’agriculture détaille des mesures d’adaptation temporaires permettant aux producteurs de lait de commercialiser plus facilement leur lait cru en vente directe, sachant que le contexte actuel rend parfois difficile de vendre via les circuits habituels, ou occasionne des pertes économiques sur les autres débouchés.

Lire également :
– Covid-19 : cri d’alarme pour les fromages AOP devant la perte de débouchés
– Filière laitière : le coronavirus modifie les habitudes d’achat

Ainsi, une dérogation à l’agrément est désormais possible sur simple déclaration via un formulaire en ligne. À la fin de la crise sanitaire liée au Covid-19, le producteur devra néanmoins faire une demande de dérogation s’il souhaite continuer à vendre son lait cru en vente directe.

Par ailleurs, les volumes hebdomadaires ne seront pas limités pendant cette période. En temps normal, le producteur a le droit de vendre à un intermédiaire dans un rayon de 80 km (200 km dans les communes reculées) mais avec des limitations de volume. L’exploitant doit néanmoins adresser un bilan des quantités vendues durant cette période d’urgence sanitaire. « Une réponse formelle n’est pas indispensable mais le retour du formulaire de déclaration contre-signé par l’inspecteur permet de clarifier la situation de l’exploitant. Nous conseillons aux producteurs de demander cette contre signature par l’inspecteur », indiquent de leur côté la FNEC et la FNPL qui ont porté cette demande auprès du ministère de l’agriculture.

Rappel des conditions mentionnées dans l’arrêté du 13 juillet 2012, qui encadre la vente de lait cru à la ferme :
– Un bon état sanitaire des animaux (indemne de brucellose et tuberculose)
– Utilisation d’eau potable pour le nettoyage et la désinfection du matériel en contact avec le lait cru
– Refroidir immédiatement le lait après la traite et conservé à une température entre 0 °C et + 4 °C inclus sauf si la mise sur le marché est faite sur l’exploitation dans les 2h après la fin de la traite
– Seuls peuvent être mélangés les laits de 2 traites successives ou sur une période de 24h max
– Conditionnement à la ferme dans des récipients individuels fermés hermétiquement sitôt remplis
– Le lait cru peut être remis en vrac directement au consommateur final par l’exploitant qui réalise le conditionnement à la vue du consommateur (DLC à J+3)
– Le lait cru doit respecter les critères microbiologiques (Lm, Salm spp., E. coli, germes et cellules)

Les articles du dossier