sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Viande polonaise frauduleuse

précédent

/8

articles

suivant

Élections chambres d’agriculture 2019

Le dépouillement est terminé, la participation confirmée à 46,52 %


TNC le 08/02/2019 à 15:28

Les résultats des élections des chambres d’agriculture 2019 n’ont amené aucune surprise sur le plan national. Le duo FNSEA-JA conforte sa majorité absolue au sein des organisations consulaires. La Coordination rurale conforte aussi sa deuxième place. La Confédération paysanne et le Modef ne progressent pas. Le scrutin révèle, en revanche, une participation historiquement faible, autour de 46,52 %, soit près de 8 points de moins qu’en 2013. Sur le plan local, un petit jeu de chaises musicales s’opère à la marge.

La messe est dite. À l’issue du dépouillement complet des votes de tous les départements, le statu quo demeure sur le plan national. Le niveau de représentativité des syndicats après ces élections des chambres d’agriculture 2019 ne bouge qu’à la marge, de moins d’un point pour chacun. Ainsi, le duo FNSEA-JA conforte sa majorité absolue, avec un score autour de 55,8 % (contre 55,57 % en 2013). La Coordination rurale conforte aussi sa deuxième place, avec environ 21,5 % des voix, contre 21,12 % en 2013.

La Confédération paysanne et le Modef, à l’inverse, ne progressent pas. Le Mouvement de défense des exploitants familiaux, peine à atteindre 2 % et la Confédération paysanne devrait se maintenir autour de 19,5 %.

Tous les résultats des élections des chambres d’agriculture, département par département, sont disponibles :

[Carte interactive] Tous les résultats des élections chambres d’agriculture 2019

UNE FAIBLE PARTICIPATION QUI TÉMOIGNE D’UN MONDE AGRICOLE DÉSABUSÉ

Ceci dit, ce statu quo syndical ne doit pas occulter une tendance lourde qui affaiblit les cinq syndicats. Pour la première fois depuis l’organisation de ce scrutin, tous les six ans, le niveau de participation des électeurs du collège 1 – celui des agriculteurs en place – est passé sous la barre des 50 %. En 2013, 54,34 % des agriculteurs avaient voté. En 2019, ils ne sont que 46,52 % à l’avoir fait ! Cette chute de près de près de huit points en dit long sur une population agricole de plus en plus résignée.

Depuis trois mois, on connait le degré de colère d’une partie de la population française réunie au sein du mouvement des « gilets jaunes », qui ne se sent pas assez soutenue par les syndicats en place. De la même manière, on connaît depuis plus longtemps encore le désarroi des agriculteurs qui, crises après crises, croient de moins en moins en la capacité des syndicats agricoles à les défendre.

EN DÉPARTEMENT, QUELQUES PERTES ET (RE)CONQUÊTES

Sur le plan local, il faut néanmoins souligner les quelques changements de majorité. Au grand dam de la Coordination rurale et de la Confédération paysanne, qui espéraient conquérir quelques chambres départementales, ces changements restent peu nombreux :

Dans le Calvados, le duo FNSEA-JA a repris la chambre à la Coordination rurale. Le deuxième syndicat agricole perd aussi, avec la Confédération paysanne, la chambre du Puy-de-Dôme, reprise par la FNSEA et JA.

La Coordination rurale a donc perdu deux chambres, pour en gagner deux autres : la Vienne et la Haute-Vienne. Elle conserve par ailleurs le Lot-et-Garonne.

La Confédération paysanne conquiert sur le fil – à deux voix près – la Loire-Atlantique, profitant de justesse, semble-t-il, de son action pour le projet à Notre-Dame-des-Landes. Le syndicat remporte aussi la chambre départementale de Mayotte.

Associés dans cet unique département, JA et le Modef prennent la chambre de Guadeloupe à la FNSEA.

Enfin, Jeunes agriculteurs, qui a conduit une liste en solo en Haute-Garonne, parvient à gagner dans ce département, derrière la FNSEA et une liste d’union CR-Conf’.

 

[Journée du jeudi 7 février] Où en est-on du dépouillement ?

Sur la base des procès-verbaux des préfectures, tous les résultats pour tous les collèges sont désormais disponibles.

Quel premier bilan pour les syndicats ?

Le bilan est assez simple: Le duo FNSEA-JA garde une large majorité dans la plupart des départements. Il reprend aussi le Calvados à la CR et le Puy-de-Dôme à l’union CR-Conf’.

De son côté, la Coordination rurale gagne deux départements: la Vienne et la Haute-Vienne, et conserve le Lot-et-Garonne.

La Confédération paysanne conquiert la Loire-Atlantique. Le Modef gagne la Guadeloupe.

Quid de la participation ?

Malgré l’arrivée du vote électronique, c’est finalement l’abstention qui sort grande gagnante de ce scrutin. Le taux de participation national devrait avoisiner les 46 %, soit près de 9 points de moins qu’en 2013.

[Journée du mercredi 6 février] Pour cette journée de dépouillement des votes aux élections des chambres d’agriculture, les préfectures auront inévitablement moins d’enveloppes à ouvrir, du fait de l’introduction du vote électronique. Ceci dit, les opérations de vérifications après l’ouverture de toutes les enveloppes prendront plus de temps qu’il y a six ans, car il faudra s’assurer qu’un électeur n’a pas voté deux fois, par voie postale et par voie électronique.

A 13 h, les premiers résultats départementaux se faisaient toujours attendre. En attendant, au congrès de la FNB, qui se tient depuis mardi 5 février à Mende, en Lozère, Christiane Lambert, la présidente de la FNSEA, a évoqué dans la matinée une participation de l’ordre de 45 %. Si ce chiffre se confirme d’ici la fin de la journée, il s’agira d’un taux de participation historiquement bas. En seulement douze ans et deux scrutins, la participation pourrait ainsi avoir baissé de 20 points !

A 16 h, les premiers résultats sont arrivés pour le collège 1. La Corse-du-sud, le Rhône, les Alpes-de-Haute-Provence, les Bouches-du-Rhône, les Pyrénées-Atlantiques et le Morbihan ont terminé leur dépouillement. Retrouvez les résultats en sélectionnant le département de votre choix sur notre carte interactive.

Dans le Morbihan, le taux de participation est de 38,82 %. C’est le duo FNSEA/JA qui remporte le plus de voix (49,22 %), suivi par la Confédération paysanne (25,90 %), elle même talonnée par la Coordination rurale (24,87 %).

Coup de théâtre en Loire-Atlantique, le duo FNSEA/JA perd sa place de leader, à quelques voix près avec 39,55 % des suffrages au profit de la Confédération paysanne (39,61 %). La coordination rurale remporte la 3 e position avec 20,84 %. À noter que le taux de participation est nettement plus élevé que dans le Morbihan (45,23 %).

Les résultats pour l’Allier, les Alpes-Maritimes, le Vaucluse, sont également disponibles.

Les résultats pour le département de l’Indre sont publiés.

Dans le Calvados, la Coordination rurale perd la majorité, c’est la liste « Une nouvelle dynamique pour vous accompagner » du duo FNSEA-JA qui l’emporte avec 47,10 % des voix contre 35,4 % pour la CR.

Les résultats des départements de la Haute-Marne, des Ardennes, du Cher, de l’Ain, des Hautes-Pyrénées et des Deux-Sèvres sont renseignés dans la carte interactive.

La Coordination rurale remporte la chambre d’agriculture de la Vienne avec 40,71 % des voix.

sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Affaire Spanghero

précédent

/13

articles

suivant

Élections chambres d’agriculture 2019

Le dépouillement est terminé, la participation confirmée à 46,52 %


TNC le 08/02/2019 à 15:28

Les résultats des élections des chambres d’agriculture 2019 n’ont amené aucune surprise sur le plan national. Le duo FNSEA-JA conforte sa majorité absolue au sein des organisations consulaires. La Coordination rurale conforte aussi sa deuxième place. La Confédération paysanne et le Modef ne progressent pas. Le scrutin révèle, en revanche, une participation historiquement faible, autour de 46,52 %, soit près de 8 points de moins qu’en 2013. Sur le plan local, un petit jeu de chaises musicales s’opère à la marge.

La messe est dite. À l’issue du dépouillement complet des votes de tous les départements, le statu quo demeure sur le plan national. Le niveau de représentativité des syndicats après ces élections des chambres d’agriculture 2019 ne bouge qu’à la marge, de moins d’un point pour chacun. Ainsi, le duo FNSEA-JA conforte sa majorité absolue, avec un score autour de 55,8 % (contre 55,57 % en 2013). La Coordination rurale conforte aussi sa deuxième place, avec environ 21,5 % des voix, contre 21,12 % en 2013.

La Confédération paysanne et le Modef, à l’inverse, ne progressent pas. Le Mouvement de défense des exploitants familiaux, peine à atteindre 2 % et la Confédération paysanne devrait se maintenir autour de 19,5 %.

Tous les résultats des élections des chambres d’agriculture, département par département, sont disponibles :

[Carte interactive] Tous les résultats des élections chambres d’agriculture 2019

UNE FAIBLE PARTICIPATION QUI TÉMOIGNE D’UN MONDE AGRICOLE DÉSABUSÉ

Ceci dit, ce statu quo syndical ne doit pas occulter une tendance lourde qui affaiblit les cinq syndicats. Pour la première fois depuis l’organisation de ce scrutin, tous les six ans, le niveau de participation des électeurs du collège 1 – celui des agriculteurs en place – est passé sous la barre des 50 %. En 2013, 54,34 % des agriculteurs avaient voté. En 2019, ils ne sont que 46,52 % à l’avoir fait ! Cette chute de près de près de huit points en dit long sur une population agricole de plus en plus résignée.

Depuis trois mois, on connait le degré de colère d’une partie de la population française réunie au sein du mouvement des « gilets jaunes », qui ne se sent pas assez soutenue par les syndicats en place. De la même manière, on connaît depuis plus longtemps encore le désarroi des agriculteurs qui, crises après crises, croient de moins en moins en la capacité des syndicats agricoles à les défendre.

EN DÉPARTEMENT, QUELQUES PERTES ET (RE)CONQUÊTES

Sur le plan local, il faut néanmoins souligner les quelques changements de majorité. Au grand dam de la Coordination rurale et de la Confédération paysanne, qui espéraient conquérir quelques chambres départementales, ces changements restent peu nombreux :

Dans le Calvados, le duo FNSEA-JA a repris la chambre à la Coordination rurale. Le deuxième syndicat agricole perd aussi, avec la Confédération paysanne, la chambre du Puy-de-Dôme, reprise par la FNSEA et JA.

La Coordination rurale a donc perdu deux chambres, pour en gagner deux autres : la Vienne et la Haute-Vienne. Elle conserve par ailleurs le Lot-et-Garonne.

La Confédération paysanne conquiert sur le fil – à deux voix près – la Loire-Atlantique, profitant de justesse, semble-t-il, de son action pour le projet à Notre-Dame-des-Landes. Le syndicat remporte aussi la chambre départementale de Mayotte.

Associés dans cet unique département, JA et le Modef prennent la chambre de Guadeloupe à la FNSEA.

Enfin, Jeunes agriculteurs, qui a conduit une liste en solo en Haute-Garonne, parvient à gagner dans ce département, derrière la FNSEA et une liste d’union CR-Conf’.

 

[Journée du jeudi 7 février] Où en est-on du dépouillement ?

Sur la base des procès-verbaux des préfectures, tous les résultats pour tous les collèges sont désormais disponibles.

Quel premier bilan pour les syndicats ?

Le bilan est assez simple: Le duo FNSEA-JA garde une large majorité dans la plupart des départements. Il reprend aussi le Calvados à la CR et le Puy-de-Dôme à l’union CR-Conf’.

De son côté, la Coordination rurale gagne deux départements: la Vienne et la Haute-Vienne, et conserve le Lot-et-Garonne.

La Confédération paysanne conquiert la Loire-Atlantique. Le Modef gagne la Guadeloupe.

Quid de la participation ?

Malgré l’arrivée du vote électronique, c’est finalement l’abstention qui sort grande gagnante de ce scrutin. Le taux de participation national devrait avoisiner les 46 %, soit près de 9 points de moins qu’en 2013.

[Journée du mercredi 6 février] Pour cette journée de dépouillement des votes aux élections des chambres d’agriculture, les préfectures auront inévitablement moins d’enveloppes à ouvrir, du fait de l’introduction du vote électronique. Ceci dit, les opérations de vérifications après l’ouverture de toutes les enveloppes prendront plus de temps qu’il y a six ans, car il faudra s’assurer qu’un électeur n’a pas voté deux fois, par voie postale et par voie électronique.

A 13 h, les premiers résultats départementaux se faisaient toujours attendre. En attendant, au congrès de la FNB, qui se tient depuis mardi 5 février à Mende, en Lozère, Christiane Lambert, la présidente de la FNSEA, a évoqué dans la matinée une participation de l’ordre de 45 %. Si ce chiffre se confirme d’ici la fin de la journée, il s’agira d’un taux de participation historiquement bas. En seulement douze ans et deux scrutins, la participation pourrait ainsi avoir baissé de 20 points !

A 16 h, les premiers résultats sont arrivés pour le collège 1. La Corse-du-sud, le Rhône, les Alpes-de-Haute-Provence, les Bouches-du-Rhône, les Pyrénées-Atlantiques et le Morbihan ont terminé leur dépouillement. Retrouvez les résultats en sélectionnant le département de votre choix sur notre carte interactive.

Dans le Morbihan, le taux de participation est de 38,82 %. C’est le duo FNSEA/JA qui remporte le plus de voix (49,22 %), suivi par la Confédération paysanne (25,90 %), elle même talonnée par la Coordination rurale (24,87 %).

Coup de théâtre en Loire-Atlantique, le duo FNSEA/JA perd sa place de leader, à quelques voix près avec 39,55 % des suffrages au profit de la Confédération paysanne (39,61 %). La coordination rurale remporte la 3 e position avec 20,84 %. À noter que le taux de participation est nettement plus élevé que dans le Morbihan (45,23 %).

Les résultats pour l’Allier, les Alpes-Maritimes, le Vaucluse, sont également disponibles.

Les résultats pour le département de l’Indre sont publiés.

Dans le Calvados, la Coordination rurale perd la majorité, c’est la liste « Une nouvelle dynamique pour vous accompagner » du duo FNSEA-JA qui l’emporte avec 47,10 % des voix contre 35,4 % pour la CR.

Les résultats des départements de la Haute-Marne, des Ardennes, du Cher, de l’Ain, des Hautes-Pyrénées et des Deux-Sèvres sont renseignés dans la carte interactive.

La Coordination rurale remporte la chambre d’agriculture de la Vienne avec 40,71 % des voix.

sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Elections des chambres d’agriculture 2019

précédent

1/11

articles

suivant

Élections chambres d’agriculture 2019

Le dépouillement est terminé, la participation confirmée à 46,52 %


TNC le 08/02/2019 à 15:28

Les résultats des élections des chambres d’agriculture 2019 n’ont amené aucune surprise sur le plan national. Le duo FNSEA-JA conforte sa majorité absolue au sein des organisations consulaires. La Coordination rurale conforte aussi sa deuxième place. La Confédération paysanne et le Modef ne progressent pas. Le scrutin révèle, en revanche, une participation historiquement faible, autour de 46,52 %, soit près de 8 points de moins qu’en 2013. Sur le plan local, un petit jeu de chaises musicales s’opère à la marge.

La messe est dite. À l’issue du dépouillement complet des votes de tous les départements, le statu quo demeure sur le plan national. Le niveau de représentativité des syndicats après ces élections des chambres d’agriculture 2019 ne bouge qu’à la marge, de moins d’un point pour chacun. Ainsi, le duo FNSEA-JA conforte sa majorité absolue, avec un score autour de 55,8 % (contre 55,57 % en 2013). La Coordination rurale conforte aussi sa deuxième place, avec environ 21,5 % des voix, contre 21,12 % en 2013.

La Confédération paysanne et le Modef, à l’inverse, ne progressent pas. Le Mouvement de défense des exploitants familiaux, peine à atteindre 2 % et la Confédération paysanne devrait se maintenir autour de 19,5 %.

Tous les résultats des élections des chambres d’agriculture, département par département, sont disponibles :

[Carte interactive] Tous les résultats des élections chambres d’agriculture 2019

UNE FAIBLE PARTICIPATION QUI TÉMOIGNE D’UN MONDE AGRICOLE DÉSABUSÉ

Ceci dit, ce statu quo syndical ne doit pas occulter une tendance lourde qui affaiblit les cinq syndicats. Pour la première fois depuis l’organisation de ce scrutin, tous les six ans, le niveau de participation des électeurs du collège 1 – celui des agriculteurs en place – est passé sous la barre des 50 %. En 2013, 54,34 % des agriculteurs avaient voté. En 2019, ils ne sont que 46,52 % à l’avoir fait ! Cette chute de près de près de huit points en dit long sur une population agricole de plus en plus résignée.

Depuis trois mois, on connait le degré de colère d’une partie de la population française réunie au sein du mouvement des « gilets jaunes », qui ne se sent pas assez soutenue par les syndicats en place. De la même manière, on connaît depuis plus longtemps encore le désarroi des agriculteurs qui, crises après crises, croient de moins en moins en la capacité des syndicats agricoles à les défendre.

EN DÉPARTEMENT, QUELQUES PERTES ET (RE)CONQUÊTES

Sur le plan local, il faut néanmoins souligner les quelques changements de majorité. Au grand dam de la Coordination rurale et de la Confédération paysanne, qui espéraient conquérir quelques chambres départementales, ces changements restent peu nombreux :

Dans le Calvados, le duo FNSEA-JA a repris la chambre à la Coordination rurale. Le deuxième syndicat agricole perd aussi, avec la Confédération paysanne, la chambre du Puy-de-Dôme, reprise par la FNSEA et JA.

La Coordination rurale a donc perdu deux chambres, pour en gagner deux autres : la Vienne et la Haute-Vienne. Elle conserve par ailleurs le Lot-et-Garonne.

La Confédération paysanne conquiert sur le fil – à deux voix près – la Loire-Atlantique, profitant de justesse, semble-t-il, de son action pour le projet à Notre-Dame-des-Landes. Le syndicat remporte aussi la chambre départementale de Mayotte.

Associés dans cet unique département, JA et le Modef prennent la chambre de Guadeloupe à la FNSEA.

Enfin, Jeunes agriculteurs, qui a conduit une liste en solo en Haute-Garonne, parvient à gagner dans ce département, derrière la FNSEA et une liste d’union CR-Conf’.

 

[Journée du jeudi 7 février] Où en est-on du dépouillement ?

Sur la base des procès-verbaux des préfectures, tous les résultats pour tous les collèges sont désormais disponibles.

Quel premier bilan pour les syndicats ?

Le bilan est assez simple: Le duo FNSEA-JA garde une large majorité dans la plupart des départements. Il reprend aussi le Calvados à la CR et le Puy-de-Dôme à l’union CR-Conf’.

De son côté, la Coordination rurale gagne deux départements: la Vienne et la Haute-Vienne, et conserve le Lot-et-Garonne.

La Confédération paysanne conquiert la Loire-Atlantique. Le Modef gagne la Guadeloupe.

Quid de la participation ?

Malgré l’arrivée du vote électronique, c’est finalement l’abstention qui sort grande gagnante de ce scrutin. Le taux de participation national devrait avoisiner les 46 %, soit près de 9 points de moins qu’en 2013.

[Journée du mercredi 6 février] Pour cette journée de dépouillement des votes aux élections des chambres d’agriculture, les préfectures auront inévitablement moins d’enveloppes à ouvrir, du fait de l’introduction du vote électronique. Ceci dit, les opérations de vérifications après l’ouverture de toutes les enveloppes prendront plus de temps qu’il y a six ans, car il faudra s’assurer qu’un électeur n’a pas voté deux fois, par voie postale et par voie électronique.

A 13 h, les premiers résultats départementaux se faisaient toujours attendre. En attendant, au congrès de la FNB, qui se tient depuis mardi 5 février à Mende, en Lozère, Christiane Lambert, la présidente de la FNSEA, a évoqué dans la matinée une participation de l’ordre de 45 %. Si ce chiffre se confirme d’ici la fin de la journée, il s’agira d’un taux de participation historiquement bas. En seulement douze ans et deux scrutins, la participation pourrait ainsi avoir baissé de 20 points !

A 16 h, les premiers résultats sont arrivés pour le collège 1. La Corse-du-sud, le Rhône, les Alpes-de-Haute-Provence, les Bouches-du-Rhône, les Pyrénées-Atlantiques et le Morbihan ont terminé leur dépouillement. Retrouvez les résultats en sélectionnant le département de votre choix sur notre carte interactive.

Dans le Morbihan, le taux de participation est de 38,82 %. C’est le duo FNSEA/JA qui remporte le plus de voix (49,22 %), suivi par la Confédération paysanne (25,90 %), elle même talonnée par la Coordination rurale (24,87 %).

Coup de théâtre en Loire-Atlantique, le duo FNSEA/JA perd sa place de leader, à quelques voix près avec 39,55 % des suffrages au profit de la Confédération paysanne (39,61 %). La coordination rurale remporte la 3 e position avec 20,84 %. À noter que le taux de participation est nettement plus élevé que dans le Morbihan (45,23 %).

Les résultats pour l’Allier, les Alpes-Maritimes, le Vaucluse, sont également disponibles.

Les résultats pour le département de l’Indre sont publiés.

Dans le Calvados, la Coordination rurale perd la majorité, c’est la liste « Une nouvelle dynamique pour vous accompagner » du duo FNSEA-JA qui l’emporte avec 47,10 % des voix contre 35,4 % pour la CR.

Les résultats des départements de la Haute-Marne, des Ardennes, du Cher, de l’Ain, des Hautes-Pyrénées et des Deux-Sèvres sont renseignés dans la carte interactive.

La Coordination rurale remporte la chambre d’agriculture de la Vienne avec 40,71 % des voix.

sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Tour de l’Agriculture Française

précédent

/13

articles

suivant

Élections chambres d’agriculture 2019

Le dépouillement est terminé, la participation confirmée à 46,52 %


TNC le 08/02/2019 à 15:28

Les résultats des élections des chambres d’agriculture 2019 n’ont amené aucune surprise sur le plan national. Le duo FNSEA-JA conforte sa majorité absolue au sein des organisations consulaires. La Coordination rurale conforte aussi sa deuxième place. La Confédération paysanne et le Modef ne progressent pas. Le scrutin révèle, en revanche, une participation historiquement faible, autour de 46,52 %, soit près de 8 points de moins qu’en 2013. Sur le plan local, un petit jeu de chaises musicales s’opère à la marge.

La messe est dite. À l’issue du dépouillement complet des votes de tous les départements, le statu quo demeure sur le plan national. Le niveau de représentativité des syndicats après ces élections des chambres d’agriculture 2019 ne bouge qu’à la marge, de moins d’un point pour chacun. Ainsi, le duo FNSEA-JA conforte sa majorité absolue, avec un score autour de 55,8 % (contre 55,57 % en 2013). La Coordination rurale conforte aussi sa deuxième place, avec environ 21,5 % des voix, contre 21,12 % en 2013.

La Confédération paysanne et le Modef, à l’inverse, ne progressent pas. Le Mouvement de défense des exploitants familiaux, peine à atteindre 2 % et la Confédération paysanne devrait se maintenir autour de 19,5 %.

Tous les résultats des élections des chambres d’agriculture, département par département, sont disponibles :

[Carte interactive] Tous les résultats des élections chambres d’agriculture 2019

UNE FAIBLE PARTICIPATION QUI TÉMOIGNE D’UN MONDE AGRICOLE DÉSABUSÉ

Ceci dit, ce statu quo syndical ne doit pas occulter une tendance lourde qui affaiblit les cinq syndicats. Pour la première fois depuis l’organisation de ce scrutin, tous les six ans, le niveau de participation des électeurs du collège 1 – celui des agriculteurs en place – est passé sous la barre des 50 %. En 2013, 54,34 % des agriculteurs avaient voté. En 2019, ils ne sont que 46,52 % à l’avoir fait ! Cette chute de près de près de huit points en dit long sur une population agricole de plus en plus résignée.

Depuis trois mois, on connait le degré de colère d’une partie de la population française réunie au sein du mouvement des « gilets jaunes », qui ne se sent pas assez soutenue par les syndicats en place. De la même manière, on connaît depuis plus longtemps encore le désarroi des agriculteurs qui, crises après crises, croient de moins en moins en la capacité des syndicats agricoles à les défendre.

EN DÉPARTEMENT, QUELQUES PERTES ET (RE)CONQUÊTES

Sur le plan local, il faut néanmoins souligner les quelques changements de majorité. Au grand dam de la Coordination rurale et de la Confédération paysanne, qui espéraient conquérir quelques chambres départementales, ces changements restent peu nombreux :

Dans le Calvados, le duo FNSEA-JA a repris la chambre à la Coordination rurale. Le deuxième syndicat agricole perd aussi, avec la Confédération paysanne, la chambre du Puy-de-Dôme, reprise par la FNSEA et JA.

La Coordination rurale a donc perdu deux chambres, pour en gagner deux autres : la Vienne et la Haute-Vienne. Elle conserve par ailleurs le Lot-et-Garonne.

La Confédération paysanne conquiert sur le fil – à deux voix près – la Loire-Atlantique, profitant de justesse, semble-t-il, de son action pour le projet à Notre-Dame-des-Landes. Le syndicat remporte aussi la chambre départementale de Mayotte.

Associés dans cet unique département, JA et le Modef prennent la chambre de Guadeloupe à la FNSEA.

Enfin, Jeunes agriculteurs, qui a conduit une liste en solo en Haute-Garonne, parvient à gagner dans ce département, derrière la FNSEA et une liste d’union CR-Conf’.

 

[Journée du jeudi 7 février] Où en est-on du dépouillement ?

Sur la base des procès-verbaux des préfectures, tous les résultats pour tous les collèges sont désormais disponibles.

Quel premier bilan pour les syndicats ?

Le bilan est assez simple: Le duo FNSEA-JA garde une large majorité dans la plupart des départements. Il reprend aussi le Calvados à la CR et le Puy-de-Dôme à l’union CR-Conf’.

De son côté, la Coordination rurale gagne deux départements: la Vienne et la Haute-Vienne, et conserve le Lot-et-Garonne.

La Confédération paysanne conquiert la Loire-Atlantique. Le Modef gagne la Guadeloupe.

Quid de la participation ?

Malgré l’arrivée du vote électronique, c’est finalement l’abstention qui sort grande gagnante de ce scrutin. Le taux de participation national devrait avoisiner les 46 %, soit près de 9 points de moins qu’en 2013.

[Journée du mercredi 6 février] Pour cette journée de dépouillement des votes aux élections des chambres d’agriculture, les préfectures auront inévitablement moins d’enveloppes à ouvrir, du fait de l’introduction du vote électronique. Ceci dit, les opérations de vérifications après l’ouverture de toutes les enveloppes prendront plus de temps qu’il y a six ans, car il faudra s’assurer qu’un électeur n’a pas voté deux fois, par voie postale et par voie électronique.

A 13 h, les premiers résultats départementaux se faisaient toujours attendre. En attendant, au congrès de la FNB, qui se tient depuis mardi 5 février à Mende, en Lozère, Christiane Lambert, la présidente de la FNSEA, a évoqué dans la matinée une participation de l’ordre de 45 %. Si ce chiffre se confirme d’ici la fin de la journée, il s’agira d’un taux de participation historiquement bas. En seulement douze ans et deux scrutins, la participation pourrait ainsi avoir baissé de 20 points !

A 16 h, les premiers résultats sont arrivés pour le collège 1. La Corse-du-sud, le Rhône, les Alpes-de-Haute-Provence, les Bouches-du-Rhône, les Pyrénées-Atlantiques et le Morbihan ont terminé leur dépouillement. Retrouvez les résultats en sélectionnant le département de votre choix sur notre carte interactive.

Dans le Morbihan, le taux de participation est de 38,82 %. C’est le duo FNSEA/JA qui remporte le plus de voix (49,22 %), suivi par la Confédération paysanne (25,90 %), elle même talonnée par la Coordination rurale (24,87 %).

Coup de théâtre en Loire-Atlantique, le duo FNSEA/JA perd sa place de leader, à quelques voix près avec 39,55 % des suffrages au profit de la Confédération paysanne (39,61 %). La coordination rurale remporte la 3 e position avec 20,84 %. À noter que le taux de participation est nettement plus élevé que dans le Morbihan (45,23 %).

Les résultats pour l’Allier, les Alpes-Maritimes, le Vaucluse, sont également disponibles.

Les résultats pour le département de l’Indre sont publiés.

Dans le Calvados, la Coordination rurale perd la majorité, c’est la liste « Une nouvelle dynamique pour vous accompagner » du duo FNSEA-JA qui l’emporte avec 47,10 % des voix contre 35,4 % pour la CR.

Les résultats des départements de la Haute-Marne, des Ardennes, du Cher, de l’Ain, des Hautes-Pyrénées et des Deux-Sèvres sont renseignés dans la carte interactive.

La Coordination rurale remporte la chambre d’agriculture de la Vienne avec 40,71 % des voix.