Brexit

L'accès des pêcheurs français à Jersey va être rétabli


AFP le 27/01/2021 à 18:12

Les pêcheurs français privés de leur accès habituel aux eaux de Jersey début janvier à la suite du Brexit vont pouvoir y retourner d'ici une « petite semaine » et jusqu'à fin avril, a-t-on appris mercredi auprès du comité régional des pêches de Normandie.

« L’imbroglio administratif est réglé », a indiqué le président du comité régional des pêches, Dimitri Rogoff, dans un sms à l’AFP. Dans un communiqué de presse diffusé mercredi, les autorités de Jersey ont confirmé que des « arrangements » avaient été trouvés.

Le 15 janvier, les pêcheurs normands avaient déploré ne plus avoir accès aux eaux de Jersey, alors qu’il était prévu que les titulaires d’un permis de pêche dans ces eaux dans le cadre du traité de Granville, caduc avec le Brexit, puisse continuer à y accéder jusqu’au 30 avril.

Jersey assurait alors ne pouvoir finalement mettre en application cette période de transition car elle n’avait, selon l’île anglo-normande, pas été validée par la Commission européenne.

« On en revient aux modalités de l’accord des permis provisoires », a précisé M. Rogoff.

« Lundi 25 janvier le commissaire européen à la pêche et le ministre des relations extérieures de Jersey ont confirmé l’engagement politique de la Commission européenne et du gouvernement de Jersey de formaliser des arrangements transitoires pour les bateaux de l’Union européenne pêchant dans les eaux de Jersey », précise l’île anglo-normande.

Ces « arrangements formalisent une période dans laquelle ces bateaux qui avaient des permis (…) pour pêcher dans les eaux de Jersey (…) continueront à avoir accès aux eaux de Jersey jusqu’à la fin avril », selon le communiqué.

« Les détails de ces arrangements vont maintenant être confirmés par écrit, une fois finalisés par la Grande-Bretagne, l’Union européenne et Jersey », selon l’île.

« On est contents », a déclaré à l’AFP Hugo Le Huby, chargé de communication du comité régional des pêches, même si « on regrette la débauche d’énergie ».

Les pêcheurs français devraient pouvoir retourner dans les eaux de Jersey « d’ici une petite semaine », le temps de la formalisation écrite des accords, a-t-il estimé.

Pour pêcher à Jersey après le 30 avril, les pêcheurs français, qui avaient le permis Granville, doivent prouver qu’ils ont pêché plus de 10 jours par an dans les eaux de Jersey ces trois dernières années.

« Ce travail là est compliqué parce qu’il y a beaucoup de données qui ne sont pas toujours faciles à récupérer », ajoute-t-il.

340 bateaux sont titulaires d’un permis Granville, selon le comité normand.

Les articles du dossier