OAD

Taméo est désormais disponible pour les cultures de blé dur, orges et triticale


TNC le 30/11/2018 à 20:06

Les services de Taméo évoluent avec quatre cultures supplémentaires suivies. Arvalis-Institut du végétal a également établi une nouvelle grille de prévision pour le risque de carence en soufre et développé un modèle pour le pilotage des interventions contre la septoriose du blé tendre.

En plus du blé tendre et du maïs, l’outil de conseil agro-météorologique proposé par Arvalis-Institut du végétal et Météo France, Taméo est disponible pour les cultures de blé dur, d’orges et de triticale depuis le 4 septembre dernier. Parmi les services désormais proposés :

  • les dates prévisionnelles d’apparition des stades pour blé dur, orge d’hiver et triticale. L’objectif : « prévoir les interventions, identifier les pics de travail, repérer la période de sensibilité au stress hydrique, anticiper les chantiers et optimiser la qualité de la récolte », indiquent Arvalis-Institut du végétal et Météo France dans leur communiqué ;
  • le suivi des maladies ouvert à la culture du blé dur pour la rouille brune et la fusariose. L’outil prévient du niveau de risque d’apparition et de l’évolution du risque au fil du temps ;
  • des conseils de pulvérisation pour les quatre nouvelles cultures. À retrouver : des informations réglementaires sur les mélanges autorisés et les stades de passages autorisés, mais aussi des conseils pour intervenir au bon moment afin de « garantir l’efficacité et limiter le risque de phytotoxicité ».
  • des préconisations en fertilisation azotée disponibles aussi pour les quatre cultures précédemment citées. Avant un apport, sont évaluées « les conditions de valorisation potentielle de l’azote » et en fin de campagne, une page de synthèse permet de « vérifier si les apports enregistrés ont été bien valorisés ou non, en fonction de la pluie réellement observée sur la parcelle ».

 

Les conseils évoluent aussi en blé tendre pour la fertilisation soufrée. Arvalis a établi une nouvelle grille de précision du risque de carence en soufre, prenant en compte le potentiel de rendement de la parcelle. Ce service est possible également pour le blé dur, l’orge d’hiver et le triticale. Autre changement pour la campagne 2019 : Taméo peut préconiser la date de renouvellement de traitement contre la septoriose. « En fonction du nombre de contaminations par la septoriose estimées sur la plante couplé à la météo, l’outil calcule la date de ré-intervention sur la base de la date de 1er traitement recommandé ».