Caoutchouc

SIPH (Plantations d’Hévéas) subit la baisse des cours du caoutchouc


AFP le 28/09/2018 à 14:10

Les comptes de la Société internationale de plantations d'hévéas (SIPH), numéro un de la production de caoutchouc en Afrique, ont plongé dans le rouge au premier semestre 2018, souffrant notamment d'une chute de près de 30 % du cours moyen du caoutchouc par rapport à l'an passé.

La SIPH a réalisé une perte nette de 4,1 millions d’euros sur les six premiers mois de l’année, contre un bénéfice net de 16,5 millions d’euros l’an passé, selon un communiqué diffusé vendredi. Les ventes ont, elles, reculé de 23 % à 130,9 millions d’euros, alors que le seul chiffre d’affaires caoutchouc baissait de 27 % par rapport à l’an passé, à 120,3 millions d’euros. La société met en cause le « contexte de marché », avec un recul de 29,4 % du cours du caoutchouc au 2e semestre 2018 par rapport à l’an dernier, à 1,18 euro le kilo contre 1,68 euro le kilo au 2e semestre 2017.

La perte opérationnelle s’élève à 1,4 million d’euros contre un bénéfice net de 23,4 millions d’euros. Le groupe « reste confiant dans la perspective d’un retournement du cycle à terme » indique le communiqué, en expliquant que son activité est marquée « par la saisonnalité », avec une production qui se répartit à 40 % au premier semestre et 60 % au second semestre.

Pour l’avenir, le groupe « maintient ses investissements stratégiques afin d’être en mesure de bénéficier de la remontée des cours lors du retournement du cycle » et poursuit par ailleurs « le renouvellement et l’extension des plantations détenues en propre par SIPH ». La SIPH table sur une production de 400 000 tonnes en 2025 grâce à cet effort de renouvellement des plantations, et surtout à la « croissance des achats de caoutchouc à des producteurs extérieurs ».

Au premier semestre de cette année, les achats extérieurs de caoutchouc ont représenté 70 % de la production totale (97 000 tonnes, en hausse de 4 % par rapport aux six premiers mois de 2017). La Société Internationale de Plantations d’Hévéas est spécialisée dans la production, l’usinage et la commercialisation de caoutchouc naturel à usage industriel, essentiellement pneumatique et automobile. SIPH exploite plus de quarante mille hectares d’hévéas matures avec un niveau de production actuel de 230 000 tonnes, répartie sur 4 pays (Côte d’Ivoire, Ghana, Nigéria et Libéria). Au 30 juin 2018, le groupe Michelin (CFM) détient de concert avec le groupe agro-industriel ivoirien SIFCA 89,89 % du capital de SIPH et 94,30 % des droits de vote. 5,70 % du capital seulement reste dans le public.