Fact-check

Oui la France taxe plus les vins importés que les États-Unis


AFP le 14/11/2018 à 12:10

Le président américain Donald Trump a accusé mardi la France -dans une longue diatribe dirigée contre le président français Emmanuel Macron- de freiner les importations de vins américains en imposant des tarifs douaniers plus lourds que ceux que pratiquent les États-Unis.

En fait, la France, membre fondateur de l’Union européenne, ne fixe pas les tarifs douaniers pour cette union douanière mais Donald Trump a raison quand il affirme que ces taxes sont plus élevées que celles des États-Unis et cette différence -au-delà de la culture et des goûts- pourrait en partie expliquer pourquoi l’Europe achète moins de vins américains.

Que vérifie-ton ?

Après son retour des cérémonies de commémoration du centenaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale à Paris, déjà marquées par les divisions avec les principaux alliés européens, Donald Trump a lancé une volée de tweets contre la France et son président. Parmi d’autres cibles de son ire, les taxes douanières de la France sur les vins. « Sur le commerce, la France produit des vins excellents mais les États-Unis aussi », a lancé le président, avant d’ajouter : « le problème c’est que la France rend les choses très difficiles pour vendre du vin américain en France et lève de lourdes taxes douanières, alors que les États-Unis facilitent les choses aux vins français et n’a que des tarifs douaniers bas. Ce n’est pas juste, faut que ça change ! ». Ce tweet reflète l’une des pierres de touche de la philosophie économique du président : une nation qui importe plus qu’elle n’exporte est une nation qui « se fait tuer », « voler » ou encore « écraser » aux yeux du magnat de l’immobilier.

Que sait-on ?

En tant que membre de l’UE, la France ne fixe pas unilatéralement la taxation des produits importés. Les douanes des 28 pays membres appliquent les mêmes tarifs douaniers à travers toute l’Union aux produits importés, qui peuvent ensuite circuler librement entre les pays membres. Mais, de fait, les tarifs douaniers européens sont supérieurs à ceux imposés par les États-Unis aux vins importés d’Europe. En fonction de la nature du vin et du degré d’alcool, la taxe à l’importation aux États-Unis varie entre 5,3 cents et 12,7 cents par bouteille de 75 cl, selon la Commission américaine du commerce international. Les vins pétillants sont soumis à une taxe plus élevée de 14,9 cents.

À l’inverse, les vins importés en Europe sont eux soumis à une taxe de 11 à 29 cents par bouteille en fonction de leurs taux d’alcool, selon le Wine Institute, qui représente les intérêts du secteur vinicole aux États-Unis. Qui plus est, les Américains boivent bien plus de vins européens que les Européens ne boivent de vins américains. Selon le Wine Institute, en 2017 les États-Unis ont importé pour 4,5 milliards de dollars de vins européens alors que les Américains n’en ont vendu que pour 553 millions de dollars en Europe.

Que peut-on en conclure ?

Le président Donald Trump a partiellement raison. Les tarifs douaniers appliqués aux vins américains importés en France sont supérieurs à ceux des États-Unis pour les vins français. Toutefois, ce n’est pas la France seule qui fixe ces taxes douanières c’est l’Union européenne dans son ensemble. Pour le Wine Institute, « les négociations commerciales à venir entre les États-Unis et l’UE vont créer des opportunités commerciales en réduisant les barrières tarifaires et en s’attaquant à d’autres freins à l’accès au marché ».