Blé dur

Moins de protéines, mais une bonne qualité


TNC le 22/09/2022 à 17:50
fiches_ble_dur

La qualité des blés durs récoltés cet été 2022 est très bonne, selon les chiffres définitifs de FranceAgrimer. (©Pixabay)

Les blés durs récoltés cet été affichent un taux de protéines moins élevé par rapport à la moyenne quinquennale, mais de très bonne qualité. Selon les chiffres définitifs de FranceAgriMer, les grains de cette moisson 2022 sont très qualitatifs à tous points de vue.

« Cette année, il y a moins de protéines, mais de la bonne ! » La qualité du blé dur récolté lors de cette moisson 2022 est jugée très bonne, selon les chiffres détaillés par FranceAgriMer, lors de son conseil spécialisé Céréales de la mi-septembre.

Certes, la teneur en protéines de cette récolte 2022, évaluée à 14 %, est légèrement inférieure à la moyenne quinquennale – 61 % des grains 2022 ont un taux de protéines supérieur à 14 %, contre 76 % sur les 5 dernières années – mais tous les autres critères qualitatifs des grains sont meilleurs, indiquant au passage que les protéines des grains échantillonnés sont de très bonne qualité.

58 % des blés durs affichent des poids spécifiques supérieurs à 78 kg/hl, avec une moyenne nationale à 78,2. Avec l’été chaud et sec enregistré partout en France et dans toutes les zones de production, 55 % des blés enregistrent un taux d’humidité inférieur à 12 % et 96 % sont en-dessous des 13 %, avec une moyenne nationale à 11,7 %. Un atout pour la conservation des grains.

Surtout, les taux de grains germés, mouchetés ou fusariés sont particulièrement faibles : 98 % des grains ont un taux inférieur à 2 %, avec une moyenne nationale à 0,7 %.

Les temps de chute de Hagberg sont souvent élevés. Ils dépassent 300 secondes en moyenne dans les bassins Sud-Est et Sud-Ouest. Ils sont légèrement inférieurs dans la région Centre, suite aux orages intervenus en fin de cycle cultural. Au total, 93 % des tonnages se situent au-dessus de 200 secondes et 54 % dépassent les 300 secondes. La vitrosité des grains est également très satisfaisante dans la majorité des cas, avec une moyenne nationale à 85 %.