Brésil

Légère révision à la hausse des récoltes de céréales et oléagineux


AFP le 08/07/2020 à 20:59

Le Brésil a légèrement revu à la hausse ses estimations de récolte de céréales et oléagineux, confirmant une fois de plus une année de production record, en hausse de 3,9 % par rapport à celle de l'an dernier, à 251,4 millions de tonnes, a annoncé mercredi la Compagnie nationale d'approvisionnement (Conab).

Pour la saison 2019/2020, qui touche bientôt à sa fin, le Brésil devrait ainsi produire 888 400 tonnes de plus que ce que l’organisme avait annoncé en juin dernier. Pour ces cultures, la surface semée est estimée à 65,8 millions d’hectares (+ 4 %), la plus grande jamais observée.

Mais le résultat de la récolte « dépend encore de la conclusion de la plantation des cultures d’hiver et du comportement climatique, qui peuvent influencer la productivité » des céréales et oléagineux brésiliens, souligne la Conab.

Selon l’agence gouvernementale, la production de soja devrait dépasser de 5,1 % celle de l’an dernier et atteindre un niveau historique, avec 120,9 millions de tonnes récoltées. Les niveaux de productivité record observés dans plusieurs États producteurs viennent compenser les mauvais résultats de l’État du Rio Grande do Sul, frappé par une grave sécheresse. « Le reflet de la bonne production peut être observé dans les exportations ».

Au premier semestre de cette année, le pays a exporté « 60,3 millions de tonnes de l’oléagineux, en hausse de 38 % par rapport à la même période l’an dernier », ajoute l’organisme, observant que « la hausse de la cotation du dollar face au real a contribué à ce résultat, augmentant la compétitivité » du soja brésilien sur le marché international.

Les conditions climatiques dans le sud du pays ont porté « préjudice au potentiel productif des champs » de maïs et réduit la productivité moyenne nationale de la première et de la deuxième récolte, la plus importante. Mais pour cette dernière, cela a été « compensé par la hausse de 6,3 % de la surface cultivée », explique la Conab.

Bien que les estimations de l’organisme pour l’ensemble de la production de céréales soient inférieures de 0,4 % à celles annoncées en juin, la récolte devrait dépasser de 0,5 % celle de l’an dernier et atteindre le niveau historique de 100,6 millions de tonnes.

À eux deux, le soja et le maïs représentent 88 % de la production totale.

Le Brésil est le troisième producteur mondial de maïs et historiquement le deuxième producteur de soja derrière les États-Unis, mais pour l’oléagineux, le pays devrait cette année dépasser le géant américain, dont la production devrait fortement chuter, selon les données du département américain de l’agriculture (USDA).