Mali

Le Fonds Moringa investit dans les mangues bio


AFP le 18/01/2019 à 10:30

Le fonds Moringa va prendre 40 % de la Compagnie malienne de fruits Comafruits, spécialisée dans la transformation des mangues bio, largement produites mais sous-exploitées au Mali, indique un communiqué jeudi.

Moringa, un fonds géré par la banque Edmond de Rostchild et spécialisé dans les projets d’agroforesterie, est associé au cabinet Okan Ventures, « business angel » dédié à l’investissement en Afrique.

Le montant de l’investissement n’a pas été dévoilé. « Il s’agit de plusieurs millions d’euros », a indiqué à l’AFP Clément Chesnot, de Moringa. Les 60 % restant du capital sont détenus par les deux fondateurs de Comafruits, créé en 2009, un entrepreneur italien, Dino Ballestra, et un ingénieur malien, Amadou Bâ. L’investissement servira à construire une usine de séchage d’ici la mi-2019, destinée principalement à la production de mangues séchées, Comafruits étant principalement actif jusqu’ici dans la production de pulpes et jus frais pour l’alimentation pour bébé.

L’entreprise, basée près de Sélingué, travaille jusqu’à présent avec un réseau de 3 000 producteurs maliens de mangues, qui devrait ainsi s’élargir à 5 000. Comafruits « offre un débouché fiable aux producteurs, absorbant un volume grandissant de mangues fraîches qui seraient autrement abandonnées », souligne Moringa. « Alors que la saison de la mangue ne dure que trois mois, l’entreprise a structuré une équipe qui travaille toute l’année avec les producteurs et les coopératives » ajoute le communiqué. « Mon projet change le quotidien des fermiers modestes (…) L’investissement de Moringa va nous permettre de remonter la chaîne de valeur et d’exporter des produits biologiques transformés en captant la valeur ajoutée au Mali » a souligné Dino Malesstra, cité dans le communiqué.