Baisse des cours du caoutchouc

Le chiffre d’affaires de SIPH en recul au troisième trimestre


AFP le 13/11/2018 à 10:23

La Société internationale de plantations d'hévéas (SIPH) a publié lundi un chiffre d'affaires en repli de 14,8 % au troisième trimestre, à 76 millions d'euros, affecté par la baisse des cours du caoutchouc.

Les ventes de caoutchouc – qui constituent l’essentiel de son activité – ont baissé de 14 % à 72,3 millions d’euros, a précisé dans un communiqué le groupe dont les deux principaux actionnaires sont le groupe ivoirien Sifca (à 55,6 %) et le manufacturier français de pneus Michelin (à 33,6 %).

Entre juillet et septembre, SIPH en a écoulé 61 740 tonnes, 1,5 % de moins en un an, tandis que le prix unitaire baissait de 12,7 %. Sur les neuf premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires a baissé de 20,3 % à 207 millions d’euros, dont 192,7 millions pour le caoutchouc (- 22,5 %). Les tonnages vendus sont restés stables et la production en hausse de 2 %, mais les cours ont baissé de 22,4 % sur un an. « Le marché retrouve les niveaux de cours constatés sur les trois premiers trimestres de 2016, tandis que la fin 2016 et le début 2017 avaient connu une hausse rapide et significative des cours. Cette envolée du marché était restée conjoncturelle, sans marquer la sortie du bas de cycle », a constaté la direction dans un communiqué.

En 2017, le chiffre d’affaires avait progressé de 31,4 %, aidé par une hausse des cours du caoutchouc, à 352 millions d’euros. SIPH n’a pas énoncé de prévisions pour les mois à venir. Le groupe avait assuré en septembre rester « confiant dans la perspective d’un retournement du cycle à terme ».