État des nappes phréatiques

La recharge a commencé dès octobre cette année


TNC le 26/11/2019 à 09:05
État des nappes phréatiques au 1er novembre 2019 (©BRGM)

État des nappes phréatiques au 1er novembre 2019 (©BRGM)

Le BRGM est optimiste sur la recharge des nappes phréatiques : avec les pluies d'octobre, elle a débuté plus précocement cette année. Les précipitations de novembre et « les prévisions pluviométriques pour fin 2019 laissent présager une recharge longue », indique l'organisme.

Dans son état des nappes phréatiques au 1er novembre 2019, le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) pointe pour le mois d’octobre une inversion des tendances avec une stabilisation du niveau des nappes phréatiques, voire pour certaines une réorientation à la hausse alors qu’elles étaient majoritairement en baisse en septembre.

Cette inversion est un peu plus précoce qu’habituellement en raison d’une pluviométrie excédentaire sur une large partie de la France en octobre.

Les nappes du pourtour méditerranéen, des régions Grand-Est et Bretagne sont notamment en hausse, note le BRGM. « Les niveaux des nappes inertielles et profondes demeurent en baisse ou se stabilisent », comme dans le Bassin parisien. Enfin, « sur les bassins du Rhône amont, de la Saône et de la Loire amont, les nappes accusent toujours des effets de la forte sécheresse de cet été. Les pluies efficaces, bien qu’excédentaires en octobre, n’ont pas été suffisantes pour profiter aux eaux souterraines ».

Alors que le mois de novembre a été lui aussi pluvieux, le BRGM est optimiste sur la poursuite de l’inversion de cette tendance et estime que la situation devrait s’améliorer sur l’ensemble des nappes. Après des mois de sécheresse, une recharge longue des nappes, comme présagée par le BRGM, serait la bienvenue.

Retrouvez toutes les prévisions météorologiques de vos parcelles en vous connectant sur : La météo Agri Mutuel