Pommes de terre

HZPC s’engage sur la voie de l’agriculture de conservation


TNC le 05/06/2020 à 09:35
Paillage entre les rangs de pommes de terre pour piéger les pucerons. (©Pour une Agriculture du Vivant)

Paillage entre les rangs de pommes de terre pour piéger les pucerons. (©Pour une Agriculture du Vivant)

La filiale française de HZPC se mobilise pour l'agro-écologie, elle est d'ailleurs « la première société de semences de pommes de terre à avoir rejoint les rangs de l’association Pour une Agriculture du Vivant » et met en œuvre plusieurs travaux pour un « modèle agro-économique à la fois productif et résilient ».

En intégrant l’association « Pour une Agriculture du Vivant« , HZPC entend marquer « son engagement pour la transition agro-écologique, approche basée sur la régénération des sols, qui reste la première source d’alimentation de la plante, tout en plaçant le respect du vivant en moteur de transformation profond de l’agriculture, de l’alimentation, des campagnes et des individus », indique la filiale française du producteur néerlandais de plants dans un communiqué. « L’association Pour une Agriculture du Vivant prône les modèles agro-économiques à la fois productifs et résilients, initiative tout à fait en phase avec les démarches poussées par notre maison mère au niveau global comme local », souligne Christophe Gauchet, directeur de HZPC France.

Parmi les actions mises en œuvre, HZPC France planche notamment sur « des variétés de pommes de terre plus résistantes et des méthodes alternatives pour lutter contre les virus, les maladies et les ravageurs affectant la culture, en particulier le taupin », précise le spécialiste des plants de pommes de terre. « Semis d’avoine, de couverts, paillage, voiles de protection… l’entreprise a mis en place deux plateformes d’essais dans l’Hexagone pour tester les pistes qui permettent de lutter contre les virus ». Christophe Gauchet donne d’ailleurs rendez-vous en juillet « pour les résultats terrain enregistrés sur les plateformes ».

Retrouvez aussi les témoignages de Guillaume Bruniaux et Éric Proot, agriculteurs dans la Somme, engagés dans l’initiative Sols vivants.

HZPC France souhaite aussi constituer, à l’avenir, « un groupe « pilote » de producteurs de plants français, engagés dans l’implantation d’essais et dans la formation, autour de l’agro-écologie ». L’entreprise est également « sollicitée par l’association dans le cadre de projet « filières industrie » en tant que partenaire et participe à de nombreuses commissions (carbone, filières, communication/lobbying, RSE… ). »

À lire également : [Interview de François Mulet, fondateur de l’association « Pour une Agriculture du Vivant »] – Vers une labellisation de ces pratiques ?