Feux contre le gel dans le Tarn

Garde à vue levée après des intoxications


AFP le 16/04/2021 à 09:09

Le responsable d'une coopérative agricole du Tarn qui avait utilisé mardi du gasoil pour brûler 150 tonnes de paille afin de protéger ses vergers du gel, provoquant des intoxications chez des riverains, a retrouvé la liberté jeudi après la levée de sa garde à vue, a indiqué le parquet de Castres.

Il avait passé la nuit de mercredi à jeudi à la brigade de gendarmerie de Gaillac. Sa garde à vue a été levée jeudi en milieu d’après-midi mais « les investigations se poursuivent », selon cette source. Une enquête de flagrance pour « mise en danger de la vie d’autrui » a été ouverte contre une personne morale, la coopérative fruitière, et contre son représentant légal, avait indiqué mercredi le procureur Chérif Chabbi. Les investigations portent également sur des faits de « blessures involontaires », avait-il précisé.

Mardi, une vingtaine de personnes avaient été intoxiquées après ces importants feux allumés par des arboriculteurs de deux communes du Tarn, qui craignaient pour leurs vergers déjà touchés par les gelées de la semaine dernière. Les fumées s’étaient « étendues sur 5 km » autour d’Ambres et de Lavaur, selon la préfecture du Tarn. 8 personnes avaient été prises en charge par les sapeurs-pompiers et 13 personnes se sont présentées aux urgences pour des problèmes d’intoxication, selon les services de l’État.

Mis en garde par téléphone dès mardi par le sous-préfet de Castres, François Proisy, l’exploitant agricole, avait affirmé son intention de reprendre ces feux de paille arrosée de gasoil, des faits constatés par les gendarmes mercredi matin. « Il était possible à cet exploitant, qui fait partie d’un grand groupe fruitier qui couvre toute la zone Sud de la France, d’anticiper la pénurie de bougies et d’investir avec l’aide de l’État dans des dispositifs alternatifs », avait souligné le sous-préfet. De nombreuses cultures, vignes et vergers en particulier, ont été frappées par le gel ces derniers jours du nord au sud de l’Hexagone.